Liste des auteurs

Dépèche Reuters et AFP parue sur lemonde.fr le 1er aout 2006

Le chômage recule pour le quatrième mois consécutif en Allemagne

mardi 1er août 2006
La baisse du nombre de demandeurs d’emploi se poursuit en Allemagne. Mieux, elle s’accélère : au mois de juillet, le chômage a baissé trois fois plus que prévu (avec 84 000 demandeurs d’emploi en moins) pour s’établir à 4,44 millions - le niveau le plus bas depuis août 2004 -, selon les chiffres publiés mardi 1er août par l’Office fédéral du travail. Le taux de chômage a ainsi reculé à 10,6 % contre 10,8 % en juin et 11,8 % en juillet 2005. Sur un an, le nombre de demandeurs d’emploi est en baisse de 451 000.

"Les derniers chiffres du chômage confirment que la reprise économique a gagné le marché du travail", observe le président de l’Office du travail, Frank-Jürgen Weise, dans un communiqué. Il estime que le nombre de chômeurs ne devrait plus repasser le cap symbolique des cinq millions, même pendant les mois d’hiver quand, en raison de facteurs saisonniers, le chômage augmente traditionnellement.

Pour lui, il est clair que le retournement tant attendu du marché du travail est enfin là. Un avis partagé par le ministre du travail, Franz Müntefering. "Les nouvelles en provenance du marché du travail restent porteuses d’espoir. Les données favorables de ces derniers mois sont devenues une tendance" à l’amélioration, juge-t-il dans un communiqué.

UNE EMBELLIE QUI POURRAIT NE PAS DURER

Pour les économistes, il serait plus sage d’attendre que l’effet Coupe du monde de football se soit complètement dissipé avant de parler de réel retournement du marché. Les chiffres du mois d’août devraient "faire la lumière" sur ce point. De nombreux contrats à durée déterminée sont arrivés à échéance à la fin du Mondial 2006, qui s’est terminé le 9 juillet, et les économistes s’attendaient de ce fait à une nouvelle vague d’inscriptions au chômage. Cette dernière pourrait se reporter sur le mois d’août.

La grande question est de savoir si l’embellie du marché de l’emploi va durer. La croissance économique du pays devrait ralentir en 2007, un ralentissement qui devrait se répercuter aussi sur le nombre de chômeurs. Berlin table officiellement sur une croissance de 1,6 % cette année, et un coup de frein l’année suivante à 1 % environ, en raison de l’entrée en vigueur d’une forte hausse de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), qui devrait provoquer une stagnation du produit intérieur brut au premier trimestre.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !