Liste des auteurs

Article de FRÉDÉRIC DE MONICAULT. Publié dans Le Figaro le 17 octobre 2006

Le groupe nucléaire Areva pourrait se renforcer au Japon

mardi 17 octobre 2006 par Frédéric de Monicault
Une alliance avec Mitsubishi Heavy Industries serait à l’étude.

LE DÉVELOPPEMENT d’Areva au Japon passe-t-il par une alliance de grande ampleur ? Selon le quotidien nippon Yomiuri, le groupe français, leader mondial du nucléaire, serait en négociations très avancées avec le numéro un japonais de la mécanique, Mitsubishi Heavy Industries. Au coeur des discussions, un partenariat pour la réalisation de centrales et de réacteurs nucléaires, plus particulièrement des réacteurs à eau pressurisée, qui représentent environ 70 % du marché mondial. Les régions ciblées sont en particulier les États-Unis et la Chine, deux pays qui affichent des programmes ambitieux de relance du nucléaire.

Hier, Areva s’est refusé à tout commentaire. Ce qui n’empêche pas Anne Lauvergeon, la présidente du directoire du groupe nucléaire, d’être présente au Japon cette semaine. Même silence chez Mitsubishi Heavy, qui a déjà eu l’occasion de travailler avec Areva sur le site de Rokkasho Mura, l’équivalent de l’usine de la Hague au Japon. Par ailleurs, Areva a sous-traité à Mitsubishi Heavy la construction de la cuve de l’EPR, le réacteur nucléaire de troisième génération, que le groupe français implante actuellement en Finlande.

Cinquante-cinq réacteurs

D’une manière générale, Areva n’en est pas à son coup d’essai au Japon. Présent depuis 25 ans, le groupe y a réalisé en 2005 un chiffre d’affaire de 344 millions d’euros. Tous les métiers du nucléaire sont représentés, des activités de services et de maintenance jusqu’à l’exploitation et au traitement des combustibles usés.

Depuis longtemps, Tokyo a fait le choix de l’atome civil. Le pays dispose actuellement de quelque 55 réacteurs pour une puissance installée de 49 600 mégawatts (MW). Surtout, le gouvernement nippon encourage fermement le développement de son industrie nucléaire. Au début de l’année - l’opération vient d’être bouclée -, Toshiba avait annoncé le rachat de Westinghouse, le fabricant américain de réacteurs, concurrent direct d’Areva.

Westinghouse, propriété du britannique BNFL, était convoité à l’époque par plusieurs sociétés, dont... Mitsubishi Heavy Industries. Le même groupe qui, distancé sur ce dossier, pourrait aujourd’hui s’allier avec Areva. Affaire à suivre...

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !