Liste des auteurs

Alain Faujas | Le Monde le 04.09.07

Les Américains demeurent les plus productifs du monde

mardi 4 septembre 2007 par Alain Faujas

Les travailleurs américains demeurent les plus productifs du monde, largement en tête (63 885 dollars soit 46 838 euros de valeur ajoutée) devant les Irlandais (55 986 dollars) et les Luxembourgeois (55 421 dollars).

Selon le rapport du Bureau international du travail (BIT) publié dimanche 2 septembre et intitulé Les Indicateurs-clés du marché du travail, ce classement tient compte du nombre d’heures travaillées, où les Etats-Unis excellent. En revanche, par heure travaillée, c’est la Norvège (37,99 dollars) qui arrive en tête, devant les Etats-Unis et la France.

DIMINUTION DU CHÔMAGE

En 2006, la production des travailleurs français par heure s’élevait à 35,08 dollars contre 35,63 dollars pour la production de leurs collègues américains. En dix ans, le produit national brut par heure travaillée en France s’est accru de 2,2 % en moyenne annuelle entre 1980 et 2006, alors qu’il progressait de 1,7 % aux Etats-Unis.

Le rapport souligne que le taux global d’activité des femmes a reculé de 53 % en 1996 à 52,5 % en 2006, sous l’effet d’une scolarisation croissante des jeunes filles.

Entre 2005 et 2006, le taux de chômage mondial a diminué de 6,4 % à 6,3 %, confirmant la tendance favorable enregistrée depuis trois ans. Le taux de chômage des jeunes reste deux fois plus élevé que celui des adultes.

L’agriculture a définitivement perdu sa prééminence. Les services représentent 42 % des emplois dans le monde contre 36,1 % pour l’agriculture et 21,9 % pour l’industrie.

L’agriculture demeure dominante dans les zones les plus pauvres. En Afrique subsaharienne, elle emploie sept travailleurs sur dix et en Asie du Sud et du Sud-Est, cinq sur dix.

En Afrique, le nombre des travailleurs pauvres vivant avec moins de 1dollar par jour a progressé de 24 millions entre 1994 et 2004 et la valeur ajoutée par travailleur y est douze fois inférieure à celle des pays industrialisés.

En Asie, le nombre des travailleurs pauvres s’est réduit de 148 millions sous l’effet de la forte croissance économique et d’une amélioration de la productivité qui est passée, en dix ans, de 1/8e à 1/5e de celle des pays industrialisés.

Selon Juan Somavia, directeur général du BIT, "augmenter les niveaux de productivité des travailleurs qui ont les plus bas niveaux de revenus dans les pays les plus pauvres est la clé pour réduire les gigantesques déficits de travail décent dans le monde".

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !