Liste des auteurs

Article de Béatrice Gurrey et Philippe Ricard paru dans Le Monde du 22 octobre 2006

Les Vingt-Cinq et la Russie peinent à s’entendre sur leur commerce en matière d’énergie

dimanche 22 octobre 2006 par Philippe Ricard, Béatrice Gurrey

Consacré à la stratégie énergétique européenne, le sommet de Lahti organisé vendredi a été dominé par la rencontre avec Vladimir Poutine.

"L’énergie ne doit pas diviser la Russie et l’Europe comme le communisme autrefois" : d’après José Manuel Barroso, le président de la Commission européenne, c’est dans cet état d’esprit que les Vingt-cinq ont abordé leur face-à-face avec Vladimir Poutine, vendredi 20 octobre à Lahti, en Finlande. Le président russe avait été convié à un échange de vues lors du dîner clôturant le sommet informel qui a réuni les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union pour discuter de l’élaboration d’une stratégie énergétique commune.

A l’issue de la rencontre, les dirigeants européens ont pu constater que sur l’énergie, comme sur les autres sujets de tension avec Moscou, la relation était loin d’être apaisée. Très soucieux d’éviter d’étaler leurs divergences sur la manière de discuter avec les Russes, les Vingt-cinq n’ont pu éviter d’aborder les "sujets de préoccupation", comme l’assassinat de la journaliste d’opposition au régime russe Anna Politkovskaïa, voici deux semaines.

INTRAITABLE

"Ce meurtre atroce nécessite une enquête très claire et les coupables doivent être traduits en justice", a dit Matti Vanhanen, le premier ministre finlandais, dont le pays assure la présidence de l’Union ce semestre.

Mais, lors du dîner, la présidence n’a pas insisté quand le chef du Kremlin a répété qu’il avait "été choqué comme toute la communauté internationale" et avait donné "des instructions pour que l’enquête soit transparente et approfondie".

Plusieurs participants, dont le président polonais Lech Kaczynski, ont pris la parole pour demander des explications à M. Poutine sur la Géorgie. Après l’affaire des "espions" russes, arrêtés par les autorités géorgiennes, Moscou a décrété un embargo commercial à l’égard de son voisin pro-occidental et expulse ses ressortissants installés sur son territoire.

M. Poutine est, là aussi, resté intraitable : "Ce n’est pas la Russie qui est responsable" de l’escalade avec Tbilissi, a-t-il répondu, avant de dénoncer la volonté des autorités géorgiennes de provoquer "un bain de sang" dans les enclaves russes de la région. Dans le domaine de l’énergie, les Européens sont partagés sur la nécessité d’"éviter la politisation" des échanges, selon les termes de M. Barroso, avec leur principal fournisseur.

Tandis que le chef du gouvernement estonien, Andrus Ansip, a plaidé, à l’instar de ses homologues des nouveaux pays membres, en faveur d’un "équilibre entre (leurs) valeurs communes et (leurs) intérêts", Jacques Chirac a, lui, estimé que droits de l’homme et énergie sont "deux choses différentes".

Devant le refus de Moscou de ratifier la charte de l’énergie - elle faciliterait les investissements des entreprises des Vingt-Cinq -, les pays membres ont convenu de renoncer à cette exigence. Ils souhaitent intégrer les principes d’ouverture et de transparence fixés par ce document, dans l’accord de partenariat élargi qu’ils entendent négocier avec les Russes dès leur rencontre au sommet, en novembre.

Prêt à discuter en vue d’une coopération "mutuellement bénéfique", M. Poutine a néanmoins laissé planer un doute sur sa volonté d’intégrer l’énergie dans les tractations à venir.

"C’est celui qui livre le gaz qui dépend de son client, plus que le contraire", a affirmé le président russe. Il n’a pas non plus fait de concessions sur les difficultés rencontrées par le groupe anglo-néerlandais Shell, menacé de perdre un contrat d’exploitation sur l’île de Sakhaline.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !