Liste des auteurs

Maryse Dumas le 7 juin 2007

Les conditions de travail et l’emploi seront les perdants de l’augmentation des heures supplémentaires

vendredi 8 juin 2007 par Maryse Dumas

a Cgt encourage les salariés à se mobiliser dans les entreprises, les localités, les branches et au plan national pour obtenir l’augmentation des salaires, de l’emploi et l’abandon de ce projet.

Le projet de loi que le gouvernement vient de faire connaître concernant les heures supplémentaires s’annonce comme un véritable marché de dupes.

Il est annoncé comme devant permettre à ceux qui "veulent gagner plus de travailler plus".

En fait : aucun volontariat n’est prévu.

Au contraire les employeurs sont encouragés à imposer un allongement obligatoire du temps de travail aux salariés.

Les salariés ne gagneront pas vraiment plus : l’apparence de gain immédiat de pouvoir d’achat (exonérations de cotisations sociales et fiscales) sera compensée par de nouvelles dépenses imposées aux salariés : déremboursements des frais de santé, franchises, augmentation de la TVA etc … La contrepartie en sera souvent le blocage du salaire de base masqué par des déclarations d’heures supplémentaires réelles ou fictives. Il faudra travailler plus pour gagner pareil.

La mesure est injuste, elle va creuser les inégalités au détriment des plus bas salaires, des temps partiels (parmi lesquels un grand nombre de femmes et de salariés pauvres) des salariés en précarité, des salariés les plus vulnérables vis-à-vis de leur employeur.

Elle sera désastreuse pour l’emploi.

Elle vise à faire travailler plus ceux qui ont un emploi au détriment des conditions de travail et de l’embauche de ceux qui en cherchent un.

Elle sera chère pour le contribuable 5 à 6 milliards d’euros la 1ère année c’est ce que le gouvernement est prêt à imposer aux contribuables pour allonger le temps de travail et protéger les employeurs des exigences d’augmentation de salaires qui montent dans les entreprises. Ils se rajoutent aux 25 milliards annuels d’exonérations de cotisations patronales qui sont une véritable trappe à bas salaires.

Une telle somme serait plus utile à être investie dans le développement de l’emploi stable, l’amélioration des conditions de travail, l’augmentation des salaires.

La Cgt encourage les salariés à se mobiliser dans les entreprises, les localités, les branches et au plan national pour obtenir l’augmentation des salaires, de l’emploi et l’abandon de ce projet.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !