Liste des auteurs

La Tribune - édition électronique du 11/04/05

Les défaillances d’entreprises ont augmenté au 1er trimestre

lundi 11 avril 2005
Le nombre de défaillances d’entreprises s’est accru sur les trois premiers mois de l’année, selon l’étude réalisée par la société d’assurance-crédit Euler Hermes SFAC, qui révise à la hausse ses prévisions de défaillance pour 2005.

Selon la société d’assurance-crédit Euler Hermes SFAC, les défaillances d’entreprises ont progressé de 2,2% en glissement annuel au premier trimestre. Sur les douze mois cumulés à fin mars, les défaillances affichent une hausse de 6%, en accélération par rapport au rythme de 1,5% observé à fin décembre 2004.

Les secteurs les plus touchés sont le commerce (+6,3%), le BTP (+4,8%) et les services, notamment aux entreprises (+5,9%). En revanche, les défaillances d’entreprises reculent dans l’industrie (-5,7%) et les transports (-2%).

Des différences apparaissent entre les régions. L’Auvergne est la région la plus sinistrée, les fermetures d’entreprises affichant un bond de 43% sur les douze derniers mois. La Provence-Côte d’Azur se distingue également (+17%). Quasiment stables en Ile de France (+1%), les défaillances reculent en Alsace, Basse-Normandie et Bretagne.

Selon cette étude, la croissance économique relativement soutenue observée en 2004 (+2,4%) s’est vraisemblablement maintenue au même rythme au premier trimestre 2005. Ce qui aurait dû permettre un léger recul des défaillances.

"Historiquement, une croissance du PIB supérieure à 1,8% permet en général d’amorcer un déclin de la sinistralité des entreprises. Mais de même que l’on a pu parler à la fin des années 90 d’un enrichissement de la croissance en emplois, il semble qu’on assiste aujourd’hui à un enrichissement de la croissance en défaillances. Cette évolution semble principalement liée à la vive progression des créations d’entreprises", explique le directeur de la recherche chez Euler Hermes SFAC, Philippe Brossard. En 2003 et en 2004, les créations d’entreprises ont respectivement augmenté de 11,9% et 12,7%, contre une progression moyenne de 2% ces dix dernières années..

Cette étude précise que l’accélération des créations d’entreprises provoquerait le gonflement des défaillances de 3,5% en 2005, la moitié des nouvelles entreprises disparaissant dans les cinq années suivant leur création. Une croissance des défaillances identique à celle enregistrée en 2004 après l’accélération des créations constatée en 2003.

Compte tenu de cette progression attendue des défaillances, l’assureur révise à la hausse ses prévisions annuelles. "En février dernier, nous escomptions encore une légère baisse de 1%. Nous tablons désormais sur 49.700 sinistres, soit une hausse de l’ordre de 2%", précise Philippe Brossard.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !