Liste des auteurs

Article de Hervé Kempf paru dans Le Monde du 05.10.06

Les leçons énergétiques inattendues du Danemark

jeudi 5 octobre 2006 par Hervé Kempf
L’engagement éolien est critiqué , même si les résultats sont là

Le Danemark est-il le bon élève de la classe énergétique ?

La question vaut d’être posée, alors que ce pays, petit et prospère, situé au nord de l’Allemagne, est le champion mondial de l’énergie éolienne : 15 % de son électricité provient du vent faisant tourner les pales de ses 5 400 éoliennes . Dans une étude récente, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) rend une réponse très nuancée . Bon élève, oui semble-t-elle dire, mais pas pour les bonnes raisons.

Le Danemark a la chance de disposer en mer du Nord de pétrole et de gaz, qui couvrent largement ses besoins énergétiques. Pourtant, le pays ne se repose pas sur cette manne : il est aussi un champion de l’efficacité énergétique,au coude à coude avec la Suisse et le Japon. Sa consommation globale d’énergie a diminué de 0,1 % par an depuis 1973, quand l’ensemble des pays développés ont vu la leur croître de 0,9 % chaque année. Il fait notamment bien mieux que la France, qui a relâché ses efforts depuis 1983.

Ces bons résultats sont-ils à mettre en rapport avec l’autre spécificité énergétique du Danemark : la présence massive, une tous les 8 k 2 , d’éoliennes ?

L’appréciation des experts de l’AIE sur ce choix éolien est réservée.Certes,il a permis de développer une industrie puissante, faisant de Vestas le leader mondial des urbines éoliennes.Même si ce développement impressionnant s’est en partie opéré grâce à un prix subventionné accordé au courant éolien. De plus, les éoliennes n’ont pas suffisamment aidé le Danemark à contrôler ses émissions de gaz à effet de serre (GES). Ses émissions ont en effet crû de + 11 % par rapport à 1990, alors que le pays devrait les réduire en 2010 de - 21 % selon le protocole de Kyoto.

Dépendant des subventions

En fait, l’accent mis sur l’éolien s’est fait au détriment d’autres investissements qui auraient coûté moins cher pour un meilleur résultat : « Le coût de réduction des émissions de CO2 par le soutien aux énergies renouvelables a été plus élevé que cela aurait été le cas à travers des programmes d’efficacité énergétique ou le marché international des émissions », analysent les experts, qui répètent ce message plusieurs fois.

En conséquence, ils recommandent d’utiliser le marché européen des quotas d’émission et de recourir paralèllement - le marché seul ne pouvant suffire à contrôler les émissions de GES - à de nouvelles mesures domestiques.

L’éolien présente aussi un autre inconvénient, souligne l’AIE : il n’assure pas une grande régularité de production. En cas de tempête , notamment , les aérogénérateurs doivent s’arrêter. En janvier 2005,le Danemark n’a ainsi échappé au black-out que parce qu’il a pu importer de l’électricité de ses voisins scandinaves et allemand.

En fait, l’éolien reste dépendant des subventions : lorsque le gouvernement les a fortement réduites en 2005, la construction des aérogénérateurs a été suspendue. Les experts en ont conclu que « la technologie actuelle est encore éloignée de la compétitivité commerciale ». La subvention n’est plus que de 1,65 centime d’euro au Danemark, contre 8,4 centimes en France et 8,6 centimes en Allemagne.

L’agence recommande donc au gouvernement de Copenhague de poursuivre ses efforts d’efficacité énergétique : cette politique, la plus rentable, possède encore un fort potentiel. L’AIE insiste aussi sur la prise en compte du transport, exclue de la stratégie énergétique danoise, alors que c’est là que les émissions augmentent le plus.

Prudence à l’égard des éoliennes, effort redoublé sur l’efficacité énergétique, politique de contrôle des transports : ces leçons tirées du cas danois pourraient utilement inspirer d’autres gouvernements européens.

Cet un article est un élément du dossier du quotidien Le Monde paru le 5 octobre 2006 sur l’énergie

Comment relever le défi énergétique d’une demande doublée d’ici 2050 ?
- Par les énergies fossiles,

- l’éolien,
- Enfouir le CO2,
- mener une politique d’économie

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !