Liste des auteurs

Claire Gatinois. | Le Monde le 26.08.07

Les marchés se rassurent sur l’issue de la crise

dimanche 26 août 2007 par Claire Gatinois

Retour au calme sur les marchés financiers. La tempête boursière provoquée par la crise des crédits hypothécaires à risque (subprime mortgage) s’éteint peu à peu. Entre le lundi 20 et le vendredi 24 août, les principaux indices boursiers, en chute libre depuis le début du mois d’août, ont regagné du terrain. A New York, le Dow Jones a pris 2,29 %. Le Nasdaq a fini en hausse de 2,86 %. En Europe, le CAC 40 a gagné 3,84 % à Paris. A Londres, le Footsie s’est redressé de 3,84 % et le DAX allemand de 1,75 %.

"Le marché se rassure", commente Vincent Treulet, responsable de la stratégie action chez Natixis. Le regain de confiance a été alimenté par des bonnes nouvelles initiées vendredi 17 août par l’intervention exceptionnelle et inattendue de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Cette dernière a baissé son taux d’escompte, qui correspond au taux auquel les banques se financent, de 0,5 point. L’opération a permis de fluidifier le marché du crédit, asséché par la crise. Et la Fed a ainsi conforté les investisseurs dans l’idée qu’elle effectuerait les interventions nécessaires pour éviter une aggravation de la situation.

Mardi, Ben Bernanke, son président, a confirmé être prêt à utiliser "tous les outils à sa disposition" pour rassurer les marchés. Cette déclaration a aussi relancé les spéculations sur une baisse prochaine du taux directeur aux Etats-Unis, qui permettrait de donner un coup de pouce à la croissance américaine en phase de ralentissement.

L’attitude de la Fed a été saluée par Nicolas Sarkozy. Le président français, l’a jugée, "intéressante", correspondant à " l’exact contraire d’une théorie économique un peu figée". Une attaque à peine déguisée à l’encontre de la Banque centrale européenne (BCE).

"CRISE DES LIQUIDITÉS"

De ce côté-ci de l’Atlantique, l’autorité monétaire, vigilante sur les tensions inflationnistes, semble peu encline à baisser ses taux. Mercredi, l’établissement a déclaré que sa politique monétaire n’avait pas changé depuis le 2 août. A cette date précise, Jean-Claude Trichet, président de la BCE, avait signalé qu’une hausse était envisageable en septembre. Si ce scénario se concrétise, il gênerait les projets du gouvernement français. Pour atteindre ses objectifs budgétaires, l’Etat mise sur une croissance de 2,25 % en 2007, déjà jugée inatteignable par la plupart des économistes.

Mais la BCE estime sûrement que les turbulences financières ne seront que passagères et circonscrites. "Le risque d’un impact sur les économies est faible. Les turbulences devraient terminer sans krach", attestent les économistes de Natixis. D’autant que les initiatives des banques se multiplient pour restaurer la confiance. Jeudi, Bank of America, a annoncé qu’elle renflouerait de 2 milliards de dollars (1,5 milliard d’euros) l’établissement de crédit hypothécaire Countrywide, affaibli par la crise.

BNP Paribas a annoncé, vendredi, la reprise des transactions sur trois de ses fonds investis dans le subprime. Le 9 août le gel de ces produits avait contribué à une tempête boursière. Le rebond des ventes de logements neufs en juillet aux Etats-Unis, a aussi renforcé l’optimisme des places financières.

"La crise des liquidités n’est pas terminée", tempèrent toutefois les experts de Natixis. Les tensions persistent sur le marché des taux traduisant l’aversion au risque des opérateurs. Partout dans le monde, les banques centrales continuent d’injecter des liquidités pour réguler le marché monétaire, preuve que le retour à la normale n’est pas encore d’actualité.

En outre, le sort des banques étatiques allemandes, les Landesbanken, très exposées au subprime, inquiète. En début de semaine, Sachsen LB a dû réclamer une ligne de crédit de plus de 17 milliards d’euros pour éviter la faillite. Enfin, la banque publique régionale bavaroise BayernLB a reconnu vendredi être impliquée sur le marché du subprime.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !