Liste des auteurs

Alexandra Chaignon | L’Humanité le 29.01.2008

Les salariés d’Arcelor déçus

mercredi 30 janvier 2008 par Alexandra Chaignon
Sidérurgie . La rencontre du PDG d’ArcelorMittal et du président de la République n’a pas donné les résultats escomptés, déplorent les salariés, qui espéraient le gel du plan de restructuration.

« Déçus », « révoltés ». Telles étaient les réactions des salariés du site ArcelorMittal de Gandrange (Moselle) à l’issue de la rencontre à l’Élysée de Nicolas Sarkozy et du PDG du groupe sidérurgique, Lakshmi Mittal. Après trois heures de discussions, ce dernier a fait savoir qu’il n’y aurait aucun licenciement lié à la fermeture de l’aciérie électrique. Il a assuré que tous les salariés seraient reclassés et promis qu’il allait discuter jusqu’en avril avec les syndicats de « solutions alternatives » et « viables » au plan annoncé. « Comme je l’ai déjà dit, il n’y aura pas de suppressions d’emplois à Gandrange, chaque employé pourra bénéficier d’un autre emploi dans les usines (du groupe) de la région. »

temps de réflexion supplémentaire

Sur les quelque 600 salariés concernés, « 450 se verront offrir un nouveau travail et 150 partiront à la retraite », avait-il fait savoir quelques jours plus tôt, lors du voyage de Sarkozy en Inde, en affirmant que la fermeture de l’usine était envisagée « pour le bien de tous les employés ». « Nous voulons rendre le travail plus sûr en déménageant dans un meilleur endroit », avait-il alors expliqué. Hier, le PDG d’ArcelorMittal a également indiqué qu’il devrait dégager une enveloppe de 20 millions d’euros pour la formation des salariés concernés.

« Mittal a accepté la proposition du président de la République de poursuivre le dialogue avec les organisations syndicales et de donner un temps de réflexion supplémentaire jusqu’au début du mois d’avril 2008, pour que toutes les solutions alternatives proposées par les organisations syndicales pour l’avenir du site (…) soient analysées », a confirmé le porte-parole de l’Élysée, David Martinon, rapportant que Lakshmi Mittal avait « renouvelé ses engagements vis-à-vis de l’industrie sidérurgique française ». Lors de son récent voyage en Inde, Nicolas Sarkozy avait insisté sur sa volonté que « le maximum d’emplois soit préservés, que nous comprenions les raisons qui ont conduit à faire ce choix et que nous voyions comment on peut aider soit au maintien d’une activité, soit à son remplacement par une réindustrialisation ». « Quel président serais-je si je ne me posais pas la question, dans une région si attachée à la sidérurgie, d’une usine qui ferme et de la possibilité de discuter avec un industriel qui a investi ? »

Ces beaux discours n’ont pas convaincu les salariés, ni les syndicats, loin de là. « Trois heures de discussions pour revenir au point de départ, on se demande à quoi ça sert », déplore Serge Jurzak, délégué syndical CGT du site de Gandrange. Pourtant, poursuit ce dernier, « il y avait des attentes. Les salariés avaient encore un petit espoir que le plan de suppression d’emplois soit gelé ». L’échéance repoussée d’avril n’a pas non plus convaincu. « Rien n’a changé sur le fond. Juste sur la forme. On continue la procédure », analyse la CGT.

les salariés en manif le 9 février

Devant cette inertie, l’intersyndicale est plus que jamais déterminée à se battre. Lors du comité d’entreprise extraordinaire, qui a eu lieu vendredi dernier, la direction a accepté la négociation, sous quinzaine, d’un accord de méthode (cadre pour négocier le plan social), entériné l’expertise de l’expert, qui devrait faire ses contre-propositions dans les jours qui viennent. Et le 9 février prochain, une grande manifestation devrait être organisée dans la vallée avec les salariés, les sous-traitants, les élus et la population. « Tout le monde dans la région veut sauver Gandrange », insiste Serge Jurzak. Selon lui, un des éléments qui pourrait changer la donne, c’est « le poids de la mobilisation dans la région ». Mais aussi que les politiques réagissent « au niveau national ».

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !