Liste des auteurs

Un article de Luc Leroux paru dans Le Monde daté du 30 juin 2005

Les salariés de l’usine Nestlé de Saint-Menet occupent le site pour l’empêcher de fermer

jeudi 30 juin 2005 par Luc Leroux

Le juge des référés du tribunal de grande instance de Marseille, qui devait statuer mercredi 29 juin sur la demande d’évacuation de l’usine Nestlé de Saint-Menet (11e arrondissement de Marseille), formulée par la direction "afin de permettre la libre circulation et d’assurer la sécurité" , se prononcera finalement vendredi 1er juillet. L’occupation du site, où sont produits du café soluble, de la chicorée et du chocolat, est présentée par l’intersyndicale (CGT et CGC) comme le moyen de "préserver l’outil de travail" .

"L’usine est prête à redémarrer, explique Joël Budanic, élu CGT. Les trois équipes viennent à l’embauche mais sont regroupées à des points de rassemblement." La production a, en effet, cessé vendredi 24 juin, une fois le site déconnecté du réseau informatique de Nestlé.

Le 12 mai 2004, la direction du groupe avait fixé au 30 juin 2005 l’arrêt de la production de l’usine de Saint-Menet, où travaillent 427 salariés, mais dont le groupe estime qu’elle n’est plus "compétitive" . "Les pertes de volumes à l’export ont accéléré la nécessité de réorganiser notre production" , explique Gérard Benkemoun, son directeur. Cette analyse est contestée par la CGT qui évoque une progression du taux de productivité de 22 % en dix ans.

Les syndicats ont lancé un appel "à tous les Marseillais" pour qu’ils manifestent, jeudi 30 juin, devant l’usine dont les effluves flottent sur les quartiers est depuis un demi-siècle. Les délégués veulent obtenir du gouvernement qu’il intervienne auprès de Nestlé, qui s’oppose à toute reprise par un concurrent.

En mai 2004, les cafés Legal avaient fait une proposition en ce sens, refusée par le groupe suisse. "Nous ne céderons pas notre technologie et nos équipements, réaffirme aujourd’hui M. Benkemoun. Nous ne financerons pas une concurrence qui nous mettrait à mal."

Un projet alternatif, défendu par l’intersyndicale, vise à relancer la production sur deux créneaux : le chocolat destiné à la commercialisation à bas prix, mais aussi le café en grains et moulu. Les représentants des salariés assurent être en relation avec des repreneurs "prêts à se faire connaître" , et pouvoir ainsi sauvegarder 300 à 350 emplois.

"Quand l’avenir de 427 personnes, et de 800 familles en incluant la sous-traitance, est en jeu, ne doit-on pas imposer une limite au droit de propriété ?" , interroge la CGT. Appelé à intervenir, le maire (UMP) de Marseille, Jean-Claude Gaudin, a confié son désarroi à l’Agence France-Presse : "Quand il vous éclate une bombe comme Nestlé ­ Saint-Menet, où les patrons suisses décident tout d’un coup qu’ils vont fermer l’usine, je hurle, mais je n’ai pas les moyens de les en empêcher."

"MÉPRIS, ARROGANCE"

"Depuis treize mois, déplore M. Budanic, nous sommes en face d’une direction qui pratique le mépris, l’arrogance et le sarcasme ." L’avocate des syndicats, Me Elise Brand, demandera à la cour d’appel d’Aix-en-Provence, le 4 juillet, la suspension de l’exécution d’une ordonnance de référé qui, le 22 juin, a autorisé Nestlé à convoquer "la dernière réunion du comité d’entreprise sur le projet de fermeture de l’usine, sur les licenciements économiques qui en découlent et sur les mesures sociales présentées dans le projet du plan de sauvegarde de l’emploi" .

La CGT se rendra les 7 et 8 juillet au comité central d’entreprise à Noisiel (Seine-et-Marne), au siège de Nestlé France, puis le 11 juillet au comité d’établissement de l’usine de Saint-Menet. Elle veut "un changement total du plan de sauvegarde de l’emploi, pas une négociation sur les points et les virgules" . M. Benkemoun se dit prêt à "améliorer les mesures envisagées si les représentants du personnel viennent en discuter" . Les syndicats expliquent que les 448 postes proposés par Nestlé aux salariés marseillais, dans 35 sites français, sont actuellement occupés par des intérimaires.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !