Liste des auteurs

LEMONDE.FR avec AFP | 07.06.07

Les salariés devront épargner plus pour compléter leur retraite, estime l’OCDE

jeudi 7 juin 2007

Le niveau des pensions que les retraités toucheront d’ici une quarantaine d’années va être fortement diminué en raison des dernières réformes adoptées dans les pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), a estimé, jeudi 7 juin, l’organisation.

Cette dernière juge ainsi inévitable un recours accru à l’épargne pour compléter les retraites, "qui ont été beaucoup réduites par toutes les réformes qui ont été entreprises entre les années 1990 et aujourd’hui", a déclaré Monika Queisser, administrateur principal de l’OCDE, qui présentait à la presse un "panorama" des pensions dans les pays de l’OCDE.

Interrogée sur le cas de la France, Martine Durand, chargée des questions sociales à l’OCDE, a répondu : "Le financement des retraites dans le futur n’est pas assuré, donc il y aura sûrement d’autres mesures financières qui devront être prises, y compris épargner plus, et de manière privée." L’OCDE a ainsi plaidé pour une généralisation de plans de retraite automatiques et/ou collectifs, comme le font la Nouvelle-Zélande ou les pays nordiques.

LE FUTUR ÂGE MOYEN DE DÉPART À LA RETRAITE SERA DE 65 ANS

Le rapport compare également la retraite que touchera une personne entrant cette année, à l’âge de 20 ans, sur le marché sur travail, au terme de quarante années de travail, et le montant qu’elle aurait obtenu sans les réformes adoptées entre 1990 et 2006. D’après ce calcul, le futur niveau moyen de pension dans les seize pays de l’OCDE sera "réduit de 22 %. Pour les femmes, la réduction est de 25 %". En Allemagne, France, Italie, Japon et Suède, les pensions futures seront "réduites de 15 à 25 %. Au Mexique et au Portugal, elles seront réduites de plus de 30 % par rapport à ce à quoi les gens auraient eu droit avant les réformes", a noté l’organisation.

L’OCDE observe aussi qu’un des traits communs des politiques engagées dans les seize pays est le recul de l’âge de départ à la retraite : il sera en moyenne de 65 ans lorsque les réformes auront été menées à leur terme. Seules la France, la Hongrie, la République tchèque et la République slovaque seront en dessous des 65 ans. "La France ne pourra pas se permettre de continuer à octroyer le départ à la retraite à 60 ans sans indexer d’une façon ou d’une autre l’âge de la retraite à l’espérance de vie", a estimé Mme Durand.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !