Liste des auteurs

Marion Giouse | Le JSL du 12.12.2012

Lucy 3 espère un sursis

lundi 17 décembre 2012 par Marion Giouse
Après les politiques, l’État s’en mêle. Le préfet a prévu une réunion en janvier pour faire avancer les projets d’avenir pour Lucy. Le groupe E. On est sommé de revoir son plan de réorganisation.

Tout le monde a poussé dans le même sens, on demande d’avoir le temps de la réflexion pour faire émerger un projet solide pour Lucy », explique Jean-Luc Mercier, représentant CGT en sortant de la réunion en préfecture lundi. Pour la première fois, le groupe E. On, propriétaire de la centrale, s’est retrouvé face à une ligne soudée composée non seulement de représentants syndicaux mais aussi de politiques (le département était représenté par son président, la région et la commune), d’experts indépendants et de l’État (préfet). Le front commun a demandé au groupe allemand de retarder d’un an et demi (voir encadré) son projet de réorganisation qui prévoit l’arrêt de Lucy et la suppression de 67 postes au 31 mars 2014 au lieu du 31 décembre 2015 (la réglementation européenne impose in fine une fermeture à cette date de la centrale vieille de 41 ans). Avec des réserves, le PDG Luc Poyer a promis d’évoquer le sujet avec le patron allemand du groupe. Alors que les prévisions sur 2011 et 2012 ont été revues à la hausse, et que les perspectives sur les trois prochaines années sont bonnes, les experts (Secafi) mandatés par le comité central d’entreprise, ont estimé que « la fermeture anticipée pour raison économique ne tenait pas ». « Depuis septembre, on tourne toutes les semaines, le réseau à besoin de la pointe mais E. On cherche à casser l’outil de pointe français », ajoute un technicien de 35 ans.

Le préfet prend les devants

Le préfet aux manettes a décidé de ne pas attendre la réponse d’E. On sur la révision de son calendrier de fermeture et il a programmé dans la foulée une réunion en janvier sur les possibilités de reconversion du dernier site de production électrique de Bourgogne.

Après l’échec du projet de reconversion de Lucy 3 en centrale gaz Lucy 4, un projet biomasse semble constituer une perspective industrielle intéressante (NDLR, Lucy 4 avait été initié par l’actionnaire précédent Endessa entre 2007 et 2009, dossier dans lequel même le permis de construire était signé). Portée par la CGT et construit avec les experts, la transformation en centrale biomasse s’appuierait sur la filière bois liée au proche Morvan. Les experts sont formels, avec son poste d’alimentation électrique et sa proximité avec une arrivée d’eau (canal du centre et Bourbince), le potentiel de reconversion de Lucy est important. De plus, si la partie thermique est soumise aux nouvelles normes européennes environnementales, la partie électromécanique (alternateur et turbine) ne l’est pas.

Après cette réunion au sommet, très argumentée techniquement et économiquement, une question demeure, la volonté politique pourra-t-elle prendre le pas sur la stratégie d’une entreprise ?

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !