Liste des auteurs

Marie Jégo | Le Monde le 30.08.07

Mandat d’arrêt contre le patron du groupe pétrolier russe Roussneft

jeudi 30 août 2007 par Marie Jégo

Poursuivi par la justice russe pour fraude fiscale et activités illégales, Mikhaïl Goutseriev, 49 ans, l’ex-patron du groupe pétrolier Roussneft (8e major russe avec 17 millions de tonnes de pétrole extraites en 2006), s’était engagé à ne pas quitter le pays. Mardi 28 août, le tribunal municipal de Moscou a annoncé qu’un mandat d’arrêt avait été lancé contre lui, alors qu’il ne se trouve plus en Russie. La presse russe évoque comme possible refuge Londres ou Bakou, en Azerbaïdjan. Certains titres rapprochent ce cas du sort de Mikhaïl Khodorkovski, l’ancien patron du géant pétrolier Ioukos, qui avait politiquement défié le président Vladimir Poutine, et purge, pour "fraude fiscale", huit ans de prison.

Certains commentateurs estiment que le groupe de Mikhaïl Goutseriev attire les convoitises du pouvoir qui ambitionne de créer un conglomérat pétrolier. Les déboires de cet homme d’affaires originaire d’Ingouchie (république voisine de la Tchétchénie) ont commencé en 2006, après qu’une procédure judiciaire a été lancée contre lui. Le fisc lui réclame 105 millions d’euros d’arriérés fiscaux.

Contraint de quitter son poste à la tête de Roussneft en juillet, M. Goutseriev s’était plaint, dans une lettre ouverte publiée sur le site Internet de son groupe, d’être la cible d’une "traque sans précédent" de la part des autorités fiscales et judiciaires. Quelques heures plus tard, la lettre avait été retirée du site et le patron de Roussneft démentait, affirmant qu’il était en passe de céder à bon prix le contrôle de sa société à Basic Element, le groupe de l’oligarque Oleg Deripaska, proche du Kremlin.

Le 10 août, un tribunal de Moscou annonçait le gel de 100 % des actions de l’entreprise, empêchée le même jour de procéder à une nouvelle émission d’actions. Roussneft disait vouloir faire appel de cette décision. Selon le politologue Konstantin Belkovski, cité par le quotidien Vedomosti du 29 août, ces péripéties judiciaires sont le produit d’une lutte entre le groupe d’Oleg Deripaska et la major Rosneft, le numéro un du pétrole russe dirigée par Igor Setchine, un proche de Vladimir Poutine, pour le contrôle de Roussneft.

Il y a une semaine, nouvel épisode obscur : le fils de Mikhaïl Goutseriev, Tchinguizkhan, 22 ans, a été retrouvé mort à son domicile moscovite officiellement d’une hémorragie cérébrale. Des proches de la famille ont cependant raconté qu’il avait eu un accident de voiture dans la capitale russe. Légèrement commotionné, il était rentré chez lui. L’accident n’a pas été répertorié par la police de la route.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !