Liste des auteurs

Damien Roustel | L’humanité du 18.10.2007

Mobilisation contre l’esclavage moderne

vendredi 19 octobre 2007 par Damien Roustel
Europe . Première journée de lutte contre la traite des êtres humains.

Travail forcé, exploitation sexuelle, prélèvements d’organes, esclavage. La traite des êtres humains ne connaît pas la crise. En pleine expansion, ce trafic arrive en troisième position derrière ceux de la drogue et des armes. Ce commerce d’un genre particulier générerait jusqu’à 27 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel selon l’Organisation internationale du travail (OIT). Entre 800 000 et 2,4 millions de personnes en seraient victimes chaque année en Europe et dans le monde selon des estimations de l’OIT datant de 2005. Il s’agit essentiellement de femmes et d’enfants. En mai 2007, l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) avait tiré la sonnette d’alarme estimant que 137 pays étaient concernés à titre de pays de destination et 127 à titre de pays d’origine. En 2006, la France a démantelé 31 réseaux (745 proxénètes) selon les chiffres fournis par Jean-Marc Souvira, chef de l’OCRETH (Office central de la répression de la traite des êtres humains).

À l’occasion de la première journée européenne de lutte contre la traite des êtres humains, organisée aujourd’hui, un collectif composé de 22 associations baptisé « Ensemble contre la traite des êtres humains » a décidé d’alerter l’opinion publique sur ce phénomène. « Nous souhaitons favoriser une prise de conscience mais aussi agir », explique Geneviève Colas, responsable Europe du Secours catholique. Ce collectif souhaite créer un observatoire français et européen afin d’obtenir des statistiques plus fiables. « Un tel dispositif permettrait de faire la lumière sur ce phénomène clandestin, de mieux le connaître et de mieux l’appréhender pour mieux le combattre », indique-t-il. Ces associations veulent également que la présidence française de l’Union européenne, à partir du second semestre 2008, soit l’occasion de favoriser « une meilleure prise en charge des victimes de la traite et un plan coordonné entre les différents acteurs européens ». Enfin, ce collectif demande à la France d’appliquer la convention du Conseil de l’Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains de mai 2005. Ce texte est actuellement en cours de ratification. À ce jour, seuls neuf pays l’ont ratifié : la Moldavie, la Roumanie, l’Autriche, l’Albanie, la Géorgie, la Slovaquie, la Bulgarie, la Croatie et le Danemark. Dix ratifications sont nécessaires pour que cette convention entre en vigueur.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !