Liste des auteurs

NEXCIS : Deux projets d’avenir

jeudi 15 octobre 2015 par CGT NXCIS

Suite au communiqué de presse de la direction de NEXCIS de ce jour, dans lequel elle affirme que :

"100% des salariés ont adhéré au plan de départ volontaire". Nous rappelons qu’aucun des salariés n’a eu le choix, on parle bien d’un plan social suite à une fermeture d’entreprise. Des salariés sans solution, en CDD de 6 mois, en congé parental, en formation sans engagement d’emplois à la clé. Pour la CGT, le bilan est loin d’être positif.

Concernant la signature de l’accord collectif, celui-ci a bien été voté à 90% par les salariés. La raison principale étant que l’accord permettait d’obtenir un sursis de 2 mois supplémentaires arraché grâce à la lutte des travailleurs, permettant de réaliser un projet industriel. La CGT est loin d’être aussi simpliste que l’interprétation de la direction de NEXCIS des "90% de salariés satisfaits par le plan social". De plus, nous ne connaissons aucun travailleur satisfait de perdre son emploi...

La direction affirme dans son communiqué qu’elle était "prête à mettre à disposition gratuitement durant 3 ans ses locaux et ses brevets d’une part, et à céder d’autre part ses équipements dans des conditions préférentielles...". La direction de NEXCIS omet de préciser qu’au fur et à mesure de l’avancée des projets, elle ajoute des conditions qui n’étaient pas dans le cadre de la lettre de process tel que le nombre de salariés, le maintien de certaines compétences...

EDF et le gouvernement se renvoient la balle alors qu’ils sont un seul et même acteur, ils doivent créer les conditions de la réalisation d’un des 2 projet industriel existant.

En cette année de COP21 et d’adoption par notre gouvernement de la loi de transition énergétique les discours ne suffisent plus. L’Etat doit valider un des deux projet net il en a le pouvoir car il dirige EDF, entreprise publique décisionnaire.

Chacun des 2 projet déposé a pour vocation de mettre à profit les 75 M€ d’argent publics investi et les années de recherche effectuées, en industrialisant et commercialisant un produit innovant dans les énergies renouvelables.

Contact : Stephan Dainotti, Secrétaire général CGT NEXCIS 06.64.43.43.15 On ne peut pas entendre d’un côté, le gouvernement et l’Etat, réunis en table ronde, défendre les projets sans condition, et de l’autre laisser EDF passer outre la position de ceux qui la dirige.

Les projets présentés peuvent permettre la création et le développement de nombreux emplois.

Le monde du travail est matraqué en permanence par des fermetures d’entreprise et autres plans de licenciement de masse.

Aujourd’hui toutes les exigences demandées par EDF sont satisfaites. Pour cela la CGT exige une table ronde avec l’ensemble des acteurs, afin que le gouvernement et EDF créent les conditions de réalisation d’un projet.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !