Liste des auteurs

Article de Marie Visot paru dans le figaro le 15 mai 2006

Nestlé renoue le dialogue avec les grévistes de Vittel

mardi 16 mai 2006 par Marie Visot
Les salariés sont consultés jusqu’à ce soir. Un médiateur va être nommé.

APRÈS l’opération « usine morte » du 4 mai, direction et syndicats des usines Vittel et Contrex de Nestlé Waters Vosges tentent de reprendre le dialogue. En grève tournante depuis sept semaines, les salariés de ces sites d’embouteillage d’eau réclament de meilleures conditions de travail. Au cours d’une réunion-marathon de plus de quatorze heures qui s’est achevée vendredi tard dans la soirée, syndicats et direction se sont mis d’accord sur un « relevé de conclusions », a indiqué Claude Adam, délégué CFDT, membre de l’intersyndicale. Ces conclusions doivent maintenant êtres soumises au vote des salariés. Les résultats de leur consultation, qui a commencé samedi, doivent être connus ce soir vers 22 heures. « Il n’y a pas de quoi déboucher le champagne, mais nous avons eu une vraie négociation avec des avancées intéressantes », a déclaré Claude Adam.

L’ensemble des postes de travail fera l’objet d’un examen et d’éventuelles modifications par une « commission de certification ergonomique », a-t-il souligné.

Par ailleurs, un médiateur sera mis en place afin de « désamorcer, dès leur naissance, les conflits » de personnes au sein de l’entreprise. Le calendrier des embauches a été avancé d’environ six mois, et la direction s’est engagée à recourir à des contrats à durée déterminée nécessaires au maintien de « la marche normale de l’entreprise », par exemple pour faire face aux absences maladie ou aux périodes de forte production.

Avancées salariales

Sur le plan salarial, les syndicats ont obtenu le déblocage du gel des augmentations selon l’ancienneté. La direction a opposé un « non ferme » à leur revendication de rattrapage de l’augmentation du coût de la vie fixée par l’indice Insee en 2004 et 2005. Ils se sont en revanche vu promettre le versement de primes de 150 euros en cas de reprise du travail, et de 350 euros en cas de signature d’ici au 30 juin d’un nouvel accord sur la classification et la rémunération, valable tant pour les salariés de Vittel que pour ceux de Contrex.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !