Liste des auteurs

Dépèche AFP parue sur lemonde.fr le 29 septembre 2006

PSA Peugeot-Citroën va supprimer 7 000 à 8 000 emplois en France

vendredi 29 septembre 2006

C’est la France, la patrie de PSA Peugeot-Citroën, qui sera la plus touchée par la dure cure de rigueur que le constructeur automobile a engagée. Elle subira environ 7 000 à 8 000 suppressions de postes sur les 10 000 prévues cette année en Europe de l’Ouest, a déclaré jeudi 28 septembre son PDG, Jean-Martin Folz, interrogé sur itélé. Au moment où s’ouvre à Paris le Mondial de l’automobile, le secteur est plutôt morose.

"En France, il y a à peu près 5 000 [personnes] qui sont concernées par le non-renouvellement des contrats temporaires et entre 2 000 et 3 000 personnes partant en retraite qui ne seront pas renouvelées", a précisé le patron de PSA lors de la première journée du Mondial de l’automobile, consacrée à la presse. La France est le pays où le premier constructeur français compte le plus d’usines.

Les trois quarts des réductions d’effectifs prévues en Europe ont déjà été "effectuées", avait précisé la veille un porte-parole du groupe. Sur les 10 000 suppressions de postes, 2 300 sont liées à la fermeture de l’usine de Ryton, en Grande-Bretagne. L’Espagne est également concernée.

SEPTEMBRE ET OCTOBRE, "MOIS-CLÉS"

Sur fond de déclin de ses ventes en Europe et d’érosion de sa rentabilité, PSA Peugeot-Citroën avait annoncé mardi 26 septembre un plan prévoyant de nouvelles réductions de coûts, une baisse d’effectifs et un gel des embauches en Europe de l’Ouest. Le groupe prévoit également une coupe de 20 % des investissements annuels mais aussi de nouveaux lancements de produits, notamment sur des créneaux dont il est absent. Le groupe a décidé de poursuivre son développement commercial et industriel sur les marchés émergents en dehors de l’Europe de l’Ouest, où les coûts de production sont plus faibles.

"Nous continuerons à nous adapter à la hausse et à la baisse des ventes de voitures en Europe, mais nous n’avons pas aujourd’hui de plan de fermeture de site supplémentaire" après Ryton, a affirmé mardi le patron de PSA.

PSA Peugeot-Citroën a révisé par deux fois à la baisse ses ambitions de résultats pour 2006, notamment en raison de la hausse du prix des matières premières, plus forte que prévu. Parce qu’il ne prévoit pas de détente significative sur ce dernier marché, le PDG du groupe a précisé qu’il attendait désormais d’en savoir plus sur les ventes. "Les résultats de juillet et d’août n’ont pas été très bons ; septembre et octobre seront les mois-clés", a-t-il précisé.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !