Liste des auteurs

La Tribune.fr - 10/10/ 2008

Pétrole : l’AIE abaisse de nouveau sa prévision de demande mondiale en 2008 et 2009

vendredi 10 octobre 2008

La demande mondiale de pétrole est affectée par le ralentissement économique. Cette inquiétude sur la demande, ainsi que la crise financière, ont précipité les prix à la baisse. Les cours du brut sont retombés à un plus bas d’un an, passant en séance sous les 80 dollars pour un baril dans les échanges électroniques en Asie.

Comme prévu par le marché, la demande de pétrole va chuter en 2008 et 2009. L’Agence internationale de l’énergie (AIE) a de nouveau abaissé ce vendredi sa prévision de demande mondiale en pétrole pour cette année et l’année prochaine, prévoyant respectivement 86,5 millions de barils par jour (mbj) et 87,2 mbj.

Principale raison de la baisse de la demande : le ralentissement économique mondial. L’AIE explique ainsi cette nouvelle prévision notamment par une révision à la baisse du PIB mondial pronostiquée par le Fonds monétaire international (FMI).

La demande des pays de l’OCDE devrait chuter en 2008 de 2,2% et de 1,3% en 2009, en raison surtout de l’impact aux Etats-Unis des turbulences financières et des prix élevés du baril. Toutefois, la demande mondiale en brut devrait toujours progresser cette année, de +0,5% ou 0,4 mbj, ainsi que l’an prochain (+0,8% ou 0,7 mbj).

Dans son rapport, l’AIE note par ailleurs que l’offre de pétrole en septembre a chuté de 1 mbj à 85,6 mbj, après avoir déjà chuté de 1 mbj en août, suite à des ouragans dans le golfe du Mexique, à des interruptions répétées de production en Azerbaïdjan et dans plusieurs pays de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep). Selon le rapport, l’offre globale de l’Opep a baissé en septembre de 0,3 mbj pour atteindre 32,3 mbj.

L’Opep va d’ailleurs se réunir en urgence le 18 novembre à Vienne pour tenter d’enrayer la glissade des prix et pour évaluer l’impact de la crise sur le marché pétrolier. "L’Opep tente de fixer un nouveau seuil à 80 dollars", estime Jonathan Kornafel d’Hudson Capital Energy. "Le marché risque toutefois de continuer sa glissade, les flux financiers continuant à fuir les marchés des matières premières."

Ce vendredi, le baril de pétrole Brent pour livraison en novembre est tombé sous les 80 dollars dans les échanges électroniques en Asie, plombé par la crise financière et les inquiétudes sur la demande de brut, selon des courtiers. Dans les échanges matinaux, le baril de pétrole Brent pour livraison en novembre perdait 3,47 dollars à 79,19 dollars, après avoir terminé à 82,66 dollars jeudi à Londres.

Le prix du baril de "light sweet crude" pour livraison en novembre chutait pour sa part de 3,74 dollars à 82,85 dollars le baril après avoir déjà perdu 2,36 dollars jeudi à New York où il a clôturé à 86,59 dollars.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !