Liste des auteurs

Un article de Rémi Barroux paru dans Le Monde du 9 juin 2006

Première baisse du nombre de RMistes depuis 2002

vendredi 9 juin 2006 par Rémi Barroux

Après trois ans et demi de hausse ininterrompue, le nombre d’allocataires du revenu minimum d’insertion (RMI) a baissé, à la fin du premier trimestre. Au 31 mars, ils étaient 1 104 400 : - 0,8 % par rapport à décembre 2005, soit quelque 8 900 allocataires en moins. Néanmoins, sur un an, le nombre de RMI versés a augmenté de 3,9 % - 1 062 600 personnes touchaient ce revenu à fin mars 2005 -, une hausse nettement inférieure aux résultats de l’année 2004 qui avait vu le nombre de RMistes s’accroître de 8,5 %.

Ces chiffres, qui doivent être publiés vendredi 9 juin par la Caisse nationale d’allocations familiales (CNAF) chargée du versement du RMI pour le compte des conseils généraux, sont une bonne nouvelle pour le gouvernement. La ministre déléguée à la cohésion sociale et à la parité, Catherine Vautrin, les attribue "au suivi du plan de cohésion sociale et aux mesures pour l’emploi qui commencent à se faire sentir".

Il faut y voir aussi, bien sûr, les effets de la baisse du chômage dont le taux a été ramené de 10,2 % en mars 2005 à 9,3 % fin avril 2006. "La reprise de l’emploi produit ses effets avec un retard d’un an sur le RMI", explique Mme Vautrin. Cette baisse est "certes légère", reconnaît l’entourage du ministre de l’emploi, Jean-Louis Borloo, "mais l’important, c’est l’inversion de la tendance". Elle est surtout due à l’augmentation du nombre d’emplois aidés : 161 000 contrats d’accompagnement dans l’emploi (CAE), 170 000 contrats d’insertion dans la vie sociale (Civis) et 50 826 contrats d’avenir (à la fin mai) - un démarrage tardif pour cette mesure destinée à favoriser l’emploi des bénéficiaires de minima sociaux dans le secteur non marchand. Les RMistes représentent 77 % des contrats d’avenir et 80 % des contrats insertion revenu minimum d’activité (CI-RMA). Selon la CAF, 145 100 allocataires du RMI bénéficient d’une mesure spécifique d’aide à l’emploi, un effectif en hausse de 4,5 % sur un an.

L’augmentation du nombre de RMistes en 2005 (4,2 %) concerne avant tout les 40 ans et plus. Selon la CAF, la progression pour ces derniers est de 5,7 %, et de 5,9 % pour les 50 ans et plus. "L’amélioration du marché du travail devrait sans doute en premier lieu bénéficier aux allocataires les plus jeunes", explique la CNAF, car ils sont "plus proches de la sphère de l’emploi".

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !