Liste des auteurs

Reuters | 10 janvier 2006

RTE réclame des investissements dans les capacités de production

mardi 10 janvier 2006
PARIS - Le gestionnaire français du réseau de transport d’électricité (RTE) réclame de nouveau des investissements dans les capacités de production pour faire face à la croissance de la demande d’énergie.

RTE, détenu à 100% par Electricité de France, devrait voir son capital ouvert à au moins un autre partenaire cette année mais le président du directoire, André Merlin, s’est refusé à s’exprimer sur ce dossier en soulignant que la décision revenait aux pouvoirs publics et à l’actionnaire.

S’agissant du bilan 2005, il s’est montré plus prolixe mais n’a pas fourni d’éléments financiers, les résultats annuels devant être publiés au début du mois de mars.

La consommation intérieure a augmenté de 0,7% à 482,4 TeraWatts/heure (TWh) l’an dernier grâce à la consommation domestique alors que celle des entreprises a été stable. Les grands industriels ont ainsi moins eu recours au réseau national mais ils disposent d’autres moyens de production, de sorte que l’on ne peut pas conclure à une baisse de leur consommation.

L’année a été marquée par deux records journaliers de consommation (86.024 MW le 28 février et 84.708 MW le 26 janvier). Or, a rappelé André Merlin, le dimensionnement de l’appareil de production dépend de ces pics de consommation.

Ces pics expliquent que les importations d’électricité aient progressé de 11% à 32,3 TWh l’an dernier alors que les exportations ont été plutôt stables à 90,9 TWh (+1%).

La production nette a atteint 549,2 TWh (+0,2%) du fait essentiellement d’une baisse de 13% de l’hydraulique à 56 TWh à cause de la sécheresse qui a sévi dans certaines régions.

Les autres sources renouvelables ont progressé de 11,5% à 4,3 TWh, l’éolien dépassant pour la première fois le TWh.

"Du fait de la croissance de la demande, il apparaît que la France a besoin de capacités de production supplémentaires", a dit André Merlin en estimant qu’il faudrait 800 MW de plus dès l’hiver 2009/2010 et 1.000 à 1.200 MW de plus par année à partir de 2010. La mise en oeuvre du réacteur nucléaire de nouvelle génération EPR est intégrée dans les calculs.

RTE a décidé de prendre sa part en augmentant les capacités de son réseau. Ses investissements devraient atteindre 680 millions d’euros cette année, soit une augmentation de 100 millions comparable à celle de 2005. Le groupe compte installer une ligne à haute tension de 400.000 volts dans le Var. Il a aussi décidé de lancer un appel d’offres pour disposer de 150 MW de plus en Bretagne. Les producteurs sont ainsi certains de pouvoir écouler leur production sur le réseau.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !