Liste des auteurs

RTM = Tous concernés, TOUS ENSEMBLE !

mercredi 26 octobre 2005 par CGT 13

Pour de meilleurs salaires ? Pour des avantages personnels ?

NON ! POUR GARANTIR POUR AUJOURD’HUI ET POUR DEMAIN, UN SERVICE PUBLIC DE TRANSPORTS DE QUALITÉ À MARSEILLE !

Le développement des transports à Marseille est au coeur des enjeux :

Soit, on développe les transports pour qu’ils répondent aux besoins des populations, et on a besoin d’un grand service public. Soit, on programme des opérations sélectives, pour satisfaire des intérêts financiers et vendre Marseille aux affairistes, et alors on donne la priorité aux transports privés.

C’EST L’HONNEUR DES TRAMINOTS DE DÉNONCER CE QUI SE PRÉPARE DANS LE DOS DES MARSEILLAIS.

Alors oui ! La grève gène ! Mais comment faire ? quel salarié aujourd’hui peut jurer qu’il ne fera jamais grève pour défendre son emploi, son salaire, ses conditions de travail ?

La décision de livrer le tramway au privé est une décision des élus de la CUM. Et alors ?

Est-ce pour autant une décision de “droit divin”, qui ne peut pas être remise en cause ?

Si on suivait ce raisonnement, toutes les décisions prises par les élus politiques ne pourraient pas être contestées par les acteurs sociaux ?

Il ne faudrait rien dire sur les retraites ? Rien dire sur le Lundi de Pentecôte travaillé ? Rien dire à propos des décisions du gouvernement sur la Sécurité Sociale, qui font payer aux assurés sociaux les dépenses maladies au même moment où il supprime les cotisations sociales des entreprises et où il baisse l’impôt sur la fortune des plus riches ?

LA DÉFENSE DU SERVICE PUBLIC RTM, C’EST L’INTÉRÊT GÉNÉRAL DES SALARIÉS DU PUBLIC COMME DU PRIVÉ !

Marseille est la ville qui donne le moins en subvention des contribuables (50 % du budget contre 70 % en moyenne nationale) et qui a le coût des transports les plus chers (50 % du budget par les recettes des tickets contre 30 % en moyenne nationale) ; quant aux “cars de substitution”, ils constituent non seulement une atteinte au droit de grève, mais coûtent 70 000 euros par jour aux contribuables !

Ce sont les élus de la CUM qui ont allumé le feu en changeant les règles du jeu !

C’est à eux qu’il appartient de l’éteindre en retirant leur projet !

POUR LE SERVICE PUBLIC, CONTRE LA LOGIQUE DU FRIC MARSEILLAISES, MARSEILLAIS RETRAITÉS, SALARIÉS, CHÔMEURS TOUS ENSEMBLE, MANIFESTONS JEUDI 3 NOVEMBRE - 11H 00 - Place Général de Gaulle

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !