Liste des auteurs

Denis Durand | L’Humanité du 08.09.07

Renverser la logique des Banques centrales

lundi 10 septembre 2007 par Denis Durand

Une cause fondamentale des turbulences boursières actuelles est la prévalence de l’accumulation financière et la tendance à la suraccumulation financière qui règne depuis vingt-cinq ans. La taille et le pouvoir des marchés financiers se sont démesurément accrus depuis la fin des années soixante-dix, sous l’impulsion notamment des États-Unis. Ce pouvoir s’est exercé en relation avec les politiques publiques et sur les gestions d’entreprise, de sorte que les entreprises donnent plus que jamais la priorité à la rentabilité de leur capital pour les plus gros actionnaires, et rationnent, pour y parvenir, les salaires, l’emploi et les dépenses de formation. De leur côté, les politiques économiques néolibérales poussent à la « flexibilisation » du marché du travail, mettent en cause les systèmes de protection sociale, freinent le développement et privatisent les services publics. Tout cela a fragilisé la croissance.

Le krach du printemps 2000, qui a annoncé la récession de 2001-2002, a partiellement « dégonflé » cette suraccumulation. Un nouveau cycle conjoncturel s’est enclenché, conduisant à une forte croissance dans le monde depuis 2004 avec l’essor des pays émergents, particulièrement. Mais le dégonflement n’a été que partiel. Depuis, les Bourses ont battu de nouveaux records avec, notamment, le financement d’implantations dans les « pays émergents » et les rachats d’entreprises avec effet de levier (LBO). Une partie de l’argent placé dans la finance s’est reportée sur l’immobilier.

Cette inflation financière n’a été possible que grâce à une expansion extrêmement forte du crédit et de la création monétaire. Le retournement du marché immobilier aux États-Unis a mis en difficulté dans le monde entier certains fonds fortement impliqués dans cette spéculation et de nombreuses banques, obligeant les Banques centrales à intervenir. Par leurs injections massives de liquidités, elles réussiront probablement à éviter, dans l’immédiat, un effondrement du système bancaire, mais elles auront relancé l’inflation financière : elles n’auront fait que repousser les échéances, jusqu’à une prochaine crise, qui sera encore plus grave, car déclenchée dans une conjoncture globale moins favorable.

Les mesures gouvernementales adoptées en France tendent à acclimater dans notre pays les moeurs dangereuses du marché hypothécaire américain. Et l’idée d’introduire plus de « transparence » dans le fonctionnement des marchés ne résoudra pas le problème. Dans l’hypothèse, sans doute la plus vraisemblable à ce stade, où les Banques centrales permettraient au système financier de tenir le choc et où la croissance économique serait encore suffisamment robuste pour résister au krach immobilier, les problèmes seraient-ils résolus pour autant ? Non, la suraccumulation financière serait toujours là. Et les dangers des prochaines crises seraient d’autant plus grands qu’elles risqueront de se produire dans une conjoncture mondiale beaucoup moins favorable. Les solutions doivent porter sur le fond.

Une composante essentielle consisterait à intervenir contre ce qui a permis la suraccumulation financière : la mobilisation des crédits bancaires au service de la spéculation et de la croissance des marchés financiers. Les Banques centrales devraient renverser la logique de leur politique monétaire. Au lieu de favoriser les opérations financières et de sacrifier l’emploi et la croissance réelle, elles devraient encourager les banques à financer en priorité les projets contribuant à développer l’emploi, la formation des salariés, le développement des nouvelles technologies. Elles en ont les moyens techniques. Leur mise en oeuvre est une question de volonté politique et d’efficacité des luttes sociales.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !