Liste des auteurs

Paul Falzon, Lénaïg Bredoux | L’Humanité du 19 janvier 2007

Reprise du travail chez General Motors

vendredi 19 janvier 2007 par Lénaïg Bredoux, Paul Falzon
Salaires . Après une semaine de grève, les salariés du site de Strasbourg ont obtenu une augmentation de 75 euros au 1er juin 2007. Hier, ils ont voté la fin du conflit.

Plus tôt dans la matinée, les dernières propositions de la direction avaient déjà fait voler en éclats l’unité syndicale affichée depuis le début du conflit. Malgré l’opposition de la CGT, les salariés de General Motors, à Strasbourg (Bas-Rhin), ont finalement voté la fin de la grève, hier en début d’après-midi. Un vote à bulletins secrets, réclamé par la CFDT, et dénoncé par la CGT. « Il est truqué, lâche Ménouba Arbouche (CGT), très déçue. Des non-grévistes sont venus. » Finalement, après une semaine de grève et le blocage de la production pendant deux jours, les salariés ont obtenu une augmentation de 75 euros brut au 1er juin 2007 et l’étalement du non-paiement des heures de grève. Quant au projet d’annualisation des RTT, il a, pour l’instant, été mis de côté par la direction.

un conflit d’une rare intensité

« Nous pensons qu’avec 75 euros, on ne peut pas dire qu’on a perdu, cela fait une hausse comprise entre 2,9 % et 5,2 % en fonction des salaires, explique Mohammed Brahimi, délégué CFDT et secrétaire du comité d’entreprise. On veut sortir du mouvement la tête haute. » La direction de General Motors proposait, au départ, une augmentation générale à la date anniversaire du salarié de 0,8 %. « C’est tout de même très positif, concède Ménouba Arbouche. Cela fait bien longtemps que l’on n’a pas eu une telle hausse. »

Une « victoire » obtenue après un conflit d’une rare intensité dans l’usine qui produit des boîtes de vitesses. 90 % des 700 ouvriers de la production étaient en grève, des cadres et des techniciens ont débrayé. Ces deux derniers jours, une barricade de fortune faite de palettes, de bacs de plastique, de grosses poubelles empêchait l’entrée et la sortie des camions de livraison. Jour et nuit, plusieurs centaines de salariés se sont relayés pour empêcher les chaînes de production de tourner. Certains ont dormi sur place.

le Chantage de la direction

Hier matin avant le vote, les visages étaient fatigués, les voix avaient du mal à se faire entendre par-dessus la sono installée sur le piquet de grève. « Ça devient dur, cela fait une semaine qu’on a arrêté le travail et on n’a pas l’habitude de cette situation », confiait un ouvrier d’une quarantaine d’années. Et ce, malgré les messages de soutien adressés par le conseiller général PS, les responsables locaux du PCF ou encore la FSU du Bas-Rhin et les syndicats de la communauté urbaine de Strasbourg. « Mercredi, on a eu droit à la visite du directeur de GM Europe en personne, raconte Christophe, employé de GM depuis seize ans, cela montre que la grève commence à les déranger sérieusement. Tout à l’heure (hier matin - NDLR), des cadres sont venus nous mettre la pression, nous dire que l’image de l’entreprise va en souffrir... Que si GM donne aux salariés de Strasbourg, les autres sites européens vont demander une hausse des salaires et que ça plombera le groupe. » Au niveau mondial, notamment aux Etats-Unis, General Motors traverse de fortes turbulences. Dans un communiqué diffusé hier aux salariés, la direction affirmait qu’une poursuite de la grève « aurait un impact certain et irrémédiable sur le futur de notre entreprise ».

« C’est du chantage, la situation de Strasbourg est particulière. L’usine est l’une des seules rentables en Europe (avec un site tchèque) et rapporte des dizaines, voire des centaines de millions d’euros par an à la maison mère, assure David Poirot, de la CGT. Les salariés ont consenti de gros efforts ces dernières années : la valeur ajoutée par heure et par salarié est passée de 41 euros en 2000 à 75 euros en 2004, la production a augmenté alors qu’on est passé de 2 100 à 1 500 salariés. On veut juste récupérer une petite part de ces gains. »

Les derniers grévistes de Strasbourg doivent reprendre le travail ce matin.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !