Liste des auteurs

Alain Cwiklinski | L’Humanité du 07.01.2008

Retour aux quarante heures chez PSA

mardi 8 janvier 2008 par Alain Cwiklinski
Automobile . PSA décrète l’heure quotidienne supplémentaire de travail obligatoire pour 900 salariés de l’usine de Sochaux.

Un pas vers les 40 heures de travail obligatoires pour tous vient d’être franchi par Peugeot à Sochaux. Vendredi, les 13 000 salariés ont appris que 900 d’entre eux effectueraient chaque jour une heure de travail supplémentaire à partir du 21 janvier afin de produire 3 500 voitures de plus d’ici mai 2008. Une surcharge de travail due aux commandes en augmentation de la 307 SW dont la direction avoue ne pas avoir estimé l’importance lors de l’établissement du planning de fabrication pour 2008. Un accroissement de production dont se félicitent les organisations syndicales mais la CGT, encore bien seule une nouvelle fois, regrette, quant à elle, que cela se traduise par une charge de travail supplémentaire pour les personnels de production : « Ce n’est pas une bonne mesure, il vaudrait mieux embaucher du personnel en CDI pour assurer la production », estime Bruno Lemerle, qui insiste sur ce manque cruel de salariés. « Les divers plans de réorganisation du travail au sein de l’usine ont déjà contribué à des surcharges de travail pour bon nombre de salariés. Certes, la 307 marche bien, mais à l’horizon de quelques semaines, c’est la production de la 308 qui atteindra sa pleine activité. Il faudra embaucher de toute façon, alors pourquoi ne pas le faire maintenant et éviter ce surcroît de travail à 900 de nos collègues ? »

slogan sarkozyen

Dans un communiqué, la direction met en avant le très sarkozien slogan qui veut que travailler plus permette de gagner plus et souligne l’intérêt de la promulgation de la loi sur la défiscalisation des heures supplémentaires : « Nous avons déjà eu recours à ce procédé auparavant, mais c’est vrai que la loi permet de faire passer l’augmentation de salaire moyenne de 240 à 260-270 euros nets par mois par salarié. Les heures effectuées sont des « H + » individuelles qui pourront être payées en fin de mois ou épargnées dans le compteur individuel, au choix du salarié. » Cette heure supplémentaire quotidienne sera majorée de 25 %. Les syndicats favorables à ce « travailler plus » ont demandé que cette heure soit rémunérée à 45 % et n’ont obtenu, pour l’instant, qu’un refus catégorique de la direction.

inquiétudes des salariés

Les réactions des salariés des ateliers de peinture, montage et contrôle qualité de la chaîne produisant les 307 sont encore rares, pourtant quelques voix expriment déjà leurs inquiétudes : « J’ai déjà 2 heures de trajet aller et retour pour venir travailler. En poste d’après-midi, je ne rentrerai à la maison qu’à minuit. Je crains surtout que cette heure supplémentaire que je devrai faire se traduise peut-être par de l’argent, mais surtout par une fatigue qui, à la fin, risque de m’être largement préjudiciable au niveau de la santé. Les cadences sont déjà infernales. Il faut que la direction embauche. On ne tiendra pas le rythme longtemps », souligne Michel, un salarié haut-saônois. À Sochaux comme à Mulhouse, en ce début d’année, la seule augmentation que les salariés peuvent constater demeure celle des rythmes de travail.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !