Liste des auteurs

Un article de Virginie Malingre paru dans Le Monde du 17 mars 2006

Retraites : les sociétés cotées sur le CAC 40 doivent trouver 40 milliards d’euros

vendredi 17 mars 2006 par Virginie Malingre
On savait que les finances de General Motors et Ford étaient grevées par les retraites qu’ils devront payer à leurs salariés dans les années à venir. On pensait que cette problématique était spécifique aux Etats-Unis, au Royaume-Uni ou à l’Allemagne. Et que le système français de la répartition en préservait les entreprises du CAC 40. Il n’en est rien.

En 2005, il leur restait plus de 40 milliards d’euros à financer au titre de leurs engagements en matière de retraites. Telle est l’estimation de la maison de courtage Oddo Securities, établie à partir des données fournies par 34 sociétés du CAC 40. Par entreprise, cela représente un "déficit" de 1,192 milliard d’euros, soit 10 % des fonds propres et 5 % de la capitalisation boursière.

En s’internationalisant, les groupes français ont récupéré le financement des pensions de leurs salariés travaillant pour leurs filiales anglo-saxonnes. Quand, en 2004, Sanofi rachète Aventis, né en 1999 de la fusion entre Rhône-Poulenc et Hoechst, il hérite des retraités du groupe allemand et voit ses engagements à leur égard passer de 1,1 à 7,8 milliards d’euros. Le groupe pharmaceutique doit encore trouver les moyens de financer 3 milliards.

Les entreprises présentes dans les secteurs plus traditionnels - sidérurgie, automobile - sont aussi les plus concernées. De gros progrès en matière de productivité y ont été faits depuis 50 ans et "la proportion de retraités par rapport aux salariés actifs est défavorable", explique Oddo.

Avec 30 % de ses employés aux Etats-Unis, Michelin devra trouver plus de 2 milliards d’euros pour honorer ses engagements, ce qui représente la moitié de ses fonds propres et 27 % de sa valeur en Bourse. Ramenés à la capitalisation boursière, les "déficits" les plus importants en 2005 sont ceux de Capgemini (25 %), d’EADS (23 %), de Thales (24 %) et, dans une moindre mesure, de Saint-Gobain (17 %) et d’Arcelor (16 %).

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !