Liste des auteurs

Un article de Michel HENRY paru dans Libération du 18 octobre 2005

Saint-Menet : la CGT s’oppose à la chambre de commerce

mardi 18 octobre 2005 par Michel HENRY
Le syndicat la soupçonne de ne jouer que le jeu de Nestlé.

Alors qu’il ne reste plus que trois repreneurs en lice pour l’usine Nestlé Saint-Menet à Marseille, la CGT, syndicat majoritaire, a réclamé hier que la chambre de commerce et d’industrie (CCI), qui pilote l’appel d’offres, soit dessaisie de cette tâche. « L’orchestre, c’est la CCI, mais la musique est de Nestlé, qui a la maîtrise du processus », se plaint Patrick Candela (CGT). Nestlé ayant exclu l’activité café afin de protéger ses parts de marché, ne reste en jeu que la production de chocolat, qui ne permettrait de reprendre que 140 des 427 salariés. « Puisque la CCI est soumise aux desiderata de Nestlé, il faut remettre les choses à plat et recommencer le processus », affirme Joël Budanic (CGT). La CCI n’a pas voulu réagir hier.

Selon le syndicat, le géant suisse Barry Callebaut (2,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires, 30 usines dans 23 pays, 8 000 employés), qui produit notamment le Van Houten, tiendrait la corde. Dans le trio, on trouve également OED-EDA (distributeur agroalimentaire) et Net Cacao, une société créée pour l’occasion. Pour la CGT, Net Cacao « serait prêt à examiner la reprise du café si Nestlé évoluait sur ce sujet », et OED jugerait l’activité café « indissociable du chocolat ». Mais Nestlé a mis son « veto » à toute reprise du café, et la CCI a estimé cette activité « pas viable », notamment parce que la multinationale veut « rapatrier ses lignes de production, ce qui ne laisse aucune possibilité d’amorcer une production ». Sur le chocolat, en revanche, Nestlé est prêt à acheter une partie de la production du repreneur.

La CCI se réunira le 25 octobre pour décider de son choix final avant de le transmettre au préfet. D’ici là, les syndicats annoncent « des actions fortes » contre Nestlé. Selon une étude de l’Insee (septembre 2005), l’usine de Saint-Menet génère 864 emplois directs, indirects et induits, et, en impliquant les familles, 2 853 personnes sont concernées par son activité.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !