Liste des auteurs

TOUJOURS PAS AU BOUT DU TUNNEL

lundi 24 novembre 2014 par CGT Centrale Gardanne

Gardanne, le 18 novembre 2014

TOUJOURS PAS AU BOUT DU TUNNEL

Pendant 3 ans, la CGT avec les travailleurs de la Centrale de Gardanne ont lutté afin d’obtenir la réalisation du projet de reconversion de la Tranche 4 à la Biomasse.

Après avoir obtenu la validation du projet par la direction et les pouvoirs publics, nous avons été confrontés de nouveau aux chantages habituels utilisés par la direction d’Eon.

L’acharnement de la direction nous a donc conduit a un conflit de 6 mois pour obtenir le maintien des emplois et l’améliorations des conditions de départs pour les travailleurs pouvant y prétendre.

Ce combat nous a permis d’obtenir un accord de haut niveau qui répond aux revendications des travailleurs. Cet accord comprend la mise en application d’une commission de suivie locale permettant aux représentants du personnel de s’assurer que la direction respecte bien les conditions signées.

Les départs CAA/retraite

La CGT tient à rappeler que les conditions de départs doivent toutes être discutées en commission de suivie. Il n’est pas concevable que les travailleurs ne récoltent pas les fruits de leur lutte. La CGT mettra tout en œuvre pour que tous les prétendants obtiennent les meilleures conditions possibles.

La direction a déjà commencé à recevoir des travailleurs mais les propositions qu’elle pourrait faire ne pourront être validées que lors des commissions de suivie locales afin d’avoir une vue d’ensemble de l’application de l’accord.

Les promotions internes

La CGT veillera à ce que les promotions internes respectent une logique sociale. Les postes à pourvoir en promotion interne doivent donner la priorité à la filière métier, ensuite à la promotion dans le même site, et enfin aux mutations inter-site.

La CGT appelle l’ensemble des travailleurs à faire connaitre leurs volontés de changement de poste afin de s’assurer qu’aucun camarade ne soit laissé pour compte.

Les embauches

La CGT a toujours défendu la création de nouveaux emplois. Dans le cadre de la réorganisation, plusieurs dizaines d’offres d’emplois vont donc paraitre pour notre site. Comme toujours nous donnons la priorité à l’embauche locale plutôt qu’à la recherche de "l’élu" comme le souhaite souvent la direction.

Les enfants, frères, sœurs et autres proches des travailleurs de la Centrale de Gardanne doivent avoir toutes leurs chances, autant que tous les travailleurs du bassin d’emplois, dans les sélections qui auront lieu.

La direction ne doit pas oublier que ces emplois sont le fruit des luttes menées par les travailleurs avec la CGT alors qu’elle voulait en supprimer. Nous nous sommes battu pour les obtenir, nous revendiquons un regard sur les choix qui seront portés.

Même si nous sommes "habitués" aux positions revanchardes et acharnées de la direction d’Eon, cette dernière nous démontre encore une fois sa volonté de museler le dialogue social avec les négociations sur le droit syndical qui viennent de se terminer. En effet, le contenu de l’accord proposé n’est sans commune mesure avec l’ancien droit syndical toujours en vigueur.

La CGT ne signera pas cet accord et entend le dénoncer dès que possible. Cela aura pour conséquence l’application simple du droit commun. En clair, il n’y aura plus les permanents syndicaux pour permettre aux travailleurs d’avoir des délégués CGT disponibles à tous moments.

Mais cela n’est pas une fin en soi. Un dialogue social de haut niveau ne peut être atteint qu’avec un droit syndical de haut niveau. Par l’accord que la direction propose, les moyens permettant de négocier sereinement n’existeront plus et cela modifiera naturellement notre activité syndicale.

Aussi, la CGT appelle déjà l’ensemble des travailleurs à se mobiliser à l’appel de leur organisation pour obtenir un droit syndical à la hauteur pour faire valoir le droit de s’organiser, de se défendre et de lutter.

Si nous voulons une CGT efficace et à l’offensive, nous devrons aller chercher ses moyens syndicaux par la lutte !!

Il est aussi important de noter que la direction a enfin levé les procédures de licenciement. En effet les camarades concernés ont reçu par courrier une confirmation du Tribunal Administratif de Marseille expliquant le retrait des procédures par la direction.

C’est encore une victoire des travailleurs par le rapport de force !!

Ceux qui vivent sont ceux qui luttent

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !