Liste des auteurs

Jean-François Bolzinger | L’Humanité le 22.09.2007

Travail : « S’appuyer sur la recherche de sens »

samedi 22 septembre 2007 par Jean-François Bolzinger

« Comment faire du travail un élément structurant pour l’épanouissement individuel et le moteur d’une nouvelle socialisation ? Cela implique d’une part de réhabiliter la place du travail dans l’entreprise et dans la société, d’autre part de transformer le travail lui-même. Dans l’entreprise, cela pose la question de l’accessibilité de tous au travail, sa reconnaissance, sa rémunération, sa valorisation au regard des profits financiers. Accès au travail et pas seulement à un job, pour les jeunes, diplômés ou non… Il y a un lien étroit entre la place réservée au travail dans la société et la formation, à l’inverse de la loi livrant les universités au marché. Plus on instrumentalise la formation pour la mettre au service du marché plus on joue contre le travail. Réhabiliter le travail dans la société suppose de changer de conception, d’intégrer la profonde aspiration à un équilibre entre vie privée, vie associative et vie professionnelle.

Aujourd’hui, on ne consacre pas sa vie au travail. Le temps de travail doit s’inscrire dans cet équilibre : nouvelle stabilité avec une sécurisation du parcours professionnel et réduction de sa durée : deux cadres sur trois refusent d’échanger du temps de travail contre de la rémunération… Réhabiliter le travail, c’est revenir aussi sur sa finalité afin que chacun puisse être reconnu dans son apport et son utilité sociale. Au-delà du travail, l’émancipation concerne différents rapports de domination et l’inégalité entre hommes et femmes.

Deuxième volet : changer le travail. Cela suppose d’aborder son organisation, de susciter des droits nouveaux d’intervention dans l’entreprise et d’en faire un lieu moderne de socialisation. Dans une société de connaissance, de communication et d’information, les technologies sont loin d’être neutres en matière de démocratie et de liberté. Il y a d’autres choix à faire que de chronométrer le travail intellectuel ou d’instituer l’espionnage informatique du poste de travail… Enfin, s’appuyer sur la recherche de sens, qui revient avec force. Il s’agit de rendre explicite et visible la finalité de son travail en en discutant les objectifs et les orientations. L’exigence d’un droit de refus et de propositions alternatives sans sanction en cas de directives contraires à l’éthique est aujourd’hui plébiscitée par les cadres à 70 %. Cela donne la mesure de l’attente qui existe d’un travail enfin libéré de la logique financière. Cela suppose aussi de pouvoir intervenir dans les gestions et de s’attaquer à la question du pouvoir en matière de choix stratégiques. Le syndicalisme n’est pas seul concerné, mais bien toute l’offre politique. »

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !