Liste des auteurs

Un article paru dans le figaro le 11 avril 2005

Un lundi payé d’avance

mardi 12 avril 2005

Et, si pour tenter d’endiguer l’hostilité qui monte contre le lundi de Pentecôte travaillé, Jean-Pierre Raffarin finissait par reculer... « À quinze jours du référendum sur la Constitution européenne, remarque Xavier Timbaud, directeur du département analyses et prévision à l’OFCE, aussi impopulaire soit-il, le premier ministre ne peut rien faire. Le texte de loi sur l’autonomie des personnes âgées dans lequel est inscrite cette contribution a été adopté par l’Assemblée nationale le 16 juin 2004. »

La contribution de 0,3 % de la masse salariale brute est déjà collectée par l’Urssaf depuis huit mois. Lissée sur douze mois, elle est comprise dans le barème des cotisations patronales. Elle a d’ailleurs induit une hausse de ce barème au 1er juillet 2004. « Pour le coup, insiste Xavier Timbaud, cette histoire est une opération de communication réussie. Quand on analyse le mécanisme de cette contribution, on comprend que le débat autour du lundi de Pentecôte est un rideau de fumée. Cette journée de solidarité payée par l’employeur a tout simplement correspondu à une augmentation des cotisations. En vigueur depuis huit mois, elle est déjà financée aux trois quarts. Plus rien ne peut donc changer. » Si les salariés ne venaient pas travailler, les chefs d’entreprise auraient financé une journée de travail dont ils n’auraient perçu aucun gain.

En complément lire : Une Pentecôte de discorde et l’ensemble des articles de cette rubrique
Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !