Liste des auteurs

Propos recueillis par Yves Miserey parus dans Le Figaro du 2 février 2006

Yannick Barthe : « Il est trop tôt pour prendre une décision définitive »

jeudi 2 février 2006 par Yves Miserey
En laissant un délai de réflexion de 15 ans, la loi de 1991 sur les déchets nucléaires a permis aux politiques de sortir d’une situation d’impasse.

Yannick Barthe est chercheur au CNRS et membre du Centre de sociologie de l’innovation de l’École des mines. Il vient de publier Le pouvoir d’indécision. La mise en politique des déchets nucléaires (Paris, Economica, 2006).

Le Figaro. - Quels sont, selon vous, les enjeux du débat actuel sur les déchets nucléaires ?

Yannick BARTHE. - L’enjeu est peut-être moins de savoir quelle solution définitive choisir, que de savoir si l’heure est venue de décider ou pas. Les recherches entreprises depuis 15 ans sont-elles suffisamment abouties pour considérer que nous avons aujourd’hui les moyens de décider ? Ou doit-on poursuivre l’effort de recherche et conserver la possibilité de choisir dans le futur en fonction des résultats de ces recherches ? Tels sont à mon avis les termes de l’alternative.

Le risque serait de prendre une décision trop rapide ?

Peut-être. Aujourd’hui, il y a en tout cas un certain nombre d’acteurs qui poussent à la décision, qui cherchent à clore au plus vite le dossier. Il s’agit pour eux de montrer que l’industrie nucléaire est capable de gérer ses déchets avec une solution définitive. Or, est-ce qu’il y a une urgence à décider d’une solution définitive ? On peut très bien imaginer que le dispositif mis en place par la loi de 1991 soit reconduit pour une certaine période, en se fixant de nouveaux points de rendez-vous qui seraient l’occasion de faire le point sur les recherches, de corriger certaines orientations, voire de se poser à nouveau la question d’une décision définitive.

Vous montrez dans votre livre que la loi de 1991 a constitué un tournant. Pouvez-vous expliquer pourquoi ?

La loi de 1991 a permis de sortir d’une situation d’impasse dans laquelle une seule solution était envisagée, le stockage géologique. Il n’y avait plus de choix possible. Tout semblait déjà décidé et irréversible. Or, en ouvrant la recherche au profit de solutions alternatives, les parlementaires ont refusé de ratifier cette décision prise par d’autres et de manière non démocratique. C’est pourquoi la loi de 1991 est ce que j’appelle une « prise d’indécision ». Son objectif était de reconstituer un espace de choix et, à terme, de rendre possible une réelle prise de décision politique.

Aujourd’hui, pensez-vous que cette prise de décision soit possible ?

Toute la question est là. Dispose-t-on d’un véritable espace de choix ? A-t-on suffisamment exploré d’autres voies de recherche que le stockage géologique ? Beaucoup de progrès ont été réalisés depuis 1991, qui laissent entrevoir des possibilités pour le futur. Un certain nombre d’acteurs, y compris scientifiques, considèrent qu’il faut poursuivre cet effort de recherche et qu’il est trop tôt pour prendre une décision définitive.

Le débat public a montré que le stockage des déchets nucléaires fait peur. Qu’en pensez-vous ?

Le grand mérite du débat public a surtout été de faire surgir des problèmes qui jusque-là avaient été écartés des discussions sur le devenir des déchets nucléaires et qui sont pourtant déterminants pour l’aval du cycle. C’est le cas du retraitement et de la vitrification qui font peser de fortes contraintes sur les choix qui peuvent être faits en matière de stockage à long terme. On peut également évoquer le problème du choix des réacteurs du futur qui sera lourd de conséquences en ce qui concerne les possibilités éventuelles de transmutation des déchets nucléaires. La question est maintenant de savoir si les parlementaires vont tirer profit des discussions qui ont eu lieu sur ces aspects lors du débat public.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !