Liste des auteurs

courrier de Claude Jorda au Préfet de Région du 7 novembre 2013

mardi 12 novembre 2013

Réf : CJ/SC/RB

Objet : Centrale de Gardanne

Monsieur le Préfet,

Je me permets de vous interpeller une nouvelle fois, au nom du groupe des élus communistes au Conseil Général, concernant les problèmes qui se posent à la Centrale de Gardanne et sur les craintes des salariés concernant la gestion de ce site par le groupe E.ON.

En effet, la semaine dernière j’ai rencontré les salariés de la Centrale, avec Roger MEI, Maire de Gardanne. Ils nous ont fait part de leurs inquiétudes quant aux conditions de la réorganisation du site.

Alors que dans votre réponse au courrier du mois de juin 2013 que vous avait adressé M. Jean Marc CHARRIER, président de notre groupe, vous notiez que la « reconversion qui se fait dans le cadre de la fermeture par E.ON de plusieurs tranches de centrales à charbon en France, a suscité conflits sociaux, journées d’action et mouvement de grève auxquels il vient d’être mis un terme par la conclusion, le 9 juillet, d’un accord national entre E.ON et les représentants de toutes les organisations syndicales. » Les salariés nous informent que la direction remettrait en cause cet accord, et plus particulièrement ce qui concerne l’effectif et les départs volontaires (dans le cadre du Plan de Départs Volontaires en vigueur).

Vous comprendrez l’inquiétude que suscite cette situation. Inquiétude et colère, car comment une entreprise telle qu’E.ON peut-elle balayer ses engagements auprès des salariés mais aussi de l’Etat et des collectivités engagées dans ce projet ?

Vous connaissez notre attachement aux contrôles des fonds publics en faveur de la pérennité des emplois et des investissements nécessaires au développement de nos territoires. Vous comprendrez donc qu’il nous parait légitime que l’Etat et les collectivités aient un droit de regard lorsque des fonds publics sont engagés.

En outre, je ne reviendrai pas sur les termes du courrier de Jean Marc Charrier sur les questions de l’énergie et de l’avenir industriel.

Mais dans cette intervention, nous avions proposé la tenue d’une table ronde autour du projet de la Biomasse. Dans votre réponse vous nous informiez que 3 groupes de travail avaient été constitués.

Nous réitérons cette proposition. En effet, il nous semble nécessaire au vu de la situation que l’ensemble des acteurs concernés par l’avenir de la production énergétique à la centrale de Gardanne et par la filière bois, puissent être consultés et qu’un vrai débat public s’organise sur cette question.

Je vous confirme la disponibilité des Conseillers Généraux du groupe communiste, pour participer à ce débat et être porteurs de propositions sur une question aussi importante qui avait d’ailleurs suscité un débat au sein de notre collectivité lors de la Séance Publique du 29 mars 2013. Ces débats ont démontré toute la nécessité d’une large concertation sur ce dossier au-delà de l’analyse de quelques experts.

Vous remerciant par avance de l’attention que vous voudrez bien porter à ces propositions et dans l’attente de votre réponse, nous restons à votre disposition pour vous donner tous détails que vous jugeriez utiles.

Veuillez agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de ma parfaite considération.

Claude JORDA

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !