Liste des auteurs

LEXPRESS.fr avec Reuters le 10 janvier 2007

2006 : année de la pollution en Chine

mercredi 10 janvier 2007

L’an dernier, la Chine a échoué à réduire de 4% sa consommation d’énergie. Alors que le manque de pétrole pourrait brider la croissance économique, le recours massif au charbon aggrave les pluies acides et la pollution

a Chine n’a pas réussi l’an dernier à réduire de 4% la quantité d’énergie dont il a besoin pour produire un dollar de PIB et à réduire ses principales émissions polluantes, a déclaré mercredi un haut responsable.

2006, "année noire" L’incapacité du pays à réduire sa consommation d’énergie est une mauvaise nouvelle pour les autorités, qui s’étaient engagées à atteindre ces objectifs en adoptant une série de mesures dont certaines liaient les perspectives de carrière des fonctionnaires à leurs résultats dans ce domaine.

"2006 a été l’année la plus noire en ce qui concerne la situation écologique de la Chine", a déclaré le vice-ministre Pan Yue, cité sur le site internet de l’Administration d’Etat pour la protection de l’environnement (www.sepa.gov.cn).

"Les objectifs fixés par le gouvernement au début de l’année, à savoir réduire l’intensité énergétique de 4% et les émissions polluantes de 2%, n’ont pas du tout été atteints."

Il n’a pas précisé de combien la Chine avait manqué ces objectifs, mais au cours du premier semestre 2006, la consommation d’énergie par unité de PIB a en fait augmenté de 0,8%. Les chiffres ne sont pas encore disponibles pour le second semestre.

Utilisation massive du charbon

La Chine est devenue la première source d’émissions de dioxyde de soufre, responsable des pluies acides, et ses émissions ont augmenté de 27% entre 2000 et 2005, en grande partie à cause de ses centrales électriques alimentées au charbon.

La pollution, dans les villes du nord du pays, est aggravée par un recours massif au charbon pour cuisiner et se chauffer, par les gaz d’échappement des automobiles et par la poussière des chantiers.

Seuls Pékin et cinq autres régions, sur les 31 provinces et villes auto-gouvernées que compte le pays, ont atteint les objectifs fixés par l’Etat, écrit le China Daily, publication officielle, sans citer de source ni citer les autres secteurs concernés.

Toutefois, ces objectifs n’ont été définis qu’en mars, et les premières mesures gouvernementales visant à les atteindre n’ont été dévoilées que plus tard, et d’autres provinces pourraient s’y soumettre en 2007.

Les autorités s’inquiètent de la vulnérabilité économique de la Chine, dont les besoins en pétrole dépassent la capacité de production.

Le pays importe près de la moitié du brut qu’il utilise, et s’il dispose d’importantes réserves de charbon, son recours à ce combustible fossile n’est pas sans répercussions sur l’environnement, des pluies acides au smog.

"Les problèmes énergétiques sont devenus un important facteur entravant notre développement économique et social. Nous devons considérer les économies d’énergie comme un problème stratégique", a déclaré le gouvernement dans un communiqué publié en septembre dernier par les médias officiels.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !