Liste des auteurs

La Lorraine prépare un coup de sabot !

A HUCHET : TOUS MOBILISES POUR FAIRE ABOUTIR NOS REVENDICATIONS.

vendredi 8 octobre 2004 par CGT SNET Emile Huchet

La CGT appelle tous les salariés de la Centrale à manifester leur mécontentement lors des journées d’action des 18 et 19 octobre 2004.

ENDESA est aujourd’hui actionnaire de contrôle de la SNET et à ce jour aucun véritable projet industriel et social n’a été présenté et ce pour un quelconque site de la SNET.

Aucune garantie sociale pour le personnel, les protocoles d’évolution de carrières, discutés avec la Direction depuis plus d’un an ne sont pas encore mis en application.

Depuis des mois, la dégradation du quotidien des agents est essentiellement due :

Aux manques de personnel :

Depuis 1995 date de création de la SNET l’effectif de la centrale E.HUCHET a été divisé par deux et le bilan serait encore plus lourd si de nouveaux métiers n’avaient vu le jour sur notre site.

Pratiquement tous les services de maintenance sont vidés de leur substance, pas d’embauche pour alléger les charges de travail, pas de contrat en alternance pour anticiper l’avenir.

Au final notre savoir faire se « fait la malle ».

Aux manques d’entretien de nos installations :

Des révisions annuelles « light » et une politique de maintenance en berne (basée principalement sur une réduction des coûts) mettent en danger la sûreté ainsi que la longévité de nos installations.

A la dégradation des conditions de travail et de sécurité :

Le taux de gravité des accidents du travail a plus que doublé entre 2001 et 2003, sans compter que dans le même laps de temps l’effort financier consacré à la formation a diminué sensiblement et que l’année 2004 a connu l’annulation de certaines formations impactant directement la sécurité.

Aucune garantie d’avenir :

Il faut très vite investir pour pérenniser nos emplois et notre site, annoncer et préparer l’implantation de nouvelles tranches.

La loi d’orientation sur l’énergie prévoit une relance du thermique classique, la SNET doit saisir cette opportunité amplifié par le renchérissement des produits pétroliers.

Les salariés ne se satisferont pas de réponses évasives, il est temps de fixer l’avenir du personnel de la SNET. La « marchandisation » des valeurs humaines ne doit pas être érigée en dogme sociétal, la rentabilité financière ne doit pas asservir les salariés.

IL EST IMPERATIF QUE LE PERSONNEL S’ENGAGE UNITAIREMENT DANS CES ACTIONS POUR STOPPER CETTE DESATREUSE POLITIQUE DE CASSE INDUSTRIELLE ET SOCIALE.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !