Liste des auteurs

des sanctions pour stopper les revendications ?

A cours d’arguments, la direction choisit la répression

lundi 6 mars 2006 par CGT Centrale Gardanne

Le contexte actuel de non application des protocoles par la direction nous amène à une grave dérive qui risque de s’étendre à l’ensemble du personnel si nous ne réagissons pas.

En effet, aujourd’hui rien ne permet dans le protocole exploitation de dire quelles sont les tâches précises à accomplir par les rondiers et les formations nécessaires à l’application de leur métier. Ces derniers s’en tiennent donc aux seules tâches clairement définies.

La direction a convoqué 4 rondiers en vue de sanctions disciplinaires. Ces convocations arrivent après le refus légitime de certains salariés d’effectuer certaines tâches qui ne leur incombent ni à leur métier ni à leur GF ou qui sont la suite d’une mauvaise gestion de la maintenance et de la sécurité sur le site.

En effet, depuis plus d’un an le poste déluge (protection incendie) de la caisse à huile de la TPA tranche 4 ne fonctionne pas. La direction a préféré la solution la moins onéreuse pour palier à ce problème. C’est pourquoi aujourd’hui la direction demande à ce que des extincteurs soient placés à proximité de la caisse à huile au lieu de remettre simplement en état la protection incendie. Cette solution est loin d’être la meilleure car elle rajoute un risque pour les rondiers qui devront intervenir sur un éventuel incendie.

ALORS QUI EST LE VRAI RESPONSABLE ?? Le rondier qui conteste ou la direction qui ne prend pas ses responsabilités sur les conditions de travail ?

De plus, la direction reproche aux rondiers de ne pas effectuer des tâches qui relèvent pourtant du service mécanique !!

Tout ceci intervient dans une période de tension ou la direction applique les protocoles seulement quand elle le veut et non quand elle le doit.

Les convocations en vue de sanctions sont donc totalement injustifiées et doivent être retirées. La CGT s’insurge contre cette méthode de répression contre le manque de dialogue social de la direction. Elle appelle l’ensemble du personnel à prendre conscience des enjeux d’une telle démarche.

On ne peut pas laisser passer de telles méthodes !!

Si aujourd’hui ces convocations arrivent à leur terme, demain n’importe qui sera sous le coup d’une éventuelle sanction pour quelque raison que ce soit. Le moindre refus même justifié, la moindre rébellion ou la moindre contestation seront l’occasion pour la direction de sévir.

Comment défendre ses droits et comment revendiquer quand de tels moyens de pression s’exercent sur le personnel ?

La CGT appelle l’ensemble du personnel à être extrêmement vigilant quant à la suite de cette affaire et si nécessaire à une forte mobilisation pour défendre non seulement nos collègues de travail mais nos droits communs et nos conditions de travail

Avec la CGT pour une solidarité permanente et contre le recul social et l’injustice

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !