Liste des auteurs

Accord d’intéressement 2012-2014 : La CGT ne signera pas et ne marchandera pas la sécurité des salariés !

jeudi 5 juillet 2012 par coordination CGT SNET

La direction veut à tout pris inclure un critère sécurité dans l’accord d’intéressement 2012-2014. Mais pourquoi ? pour faire de la sécurité ? pas du tout, car si avec des primes il n’y avait plus d’accident, cela se saurai et aurai réglé beaucoup de problèmes depuis fort longtemps. Dans les faits, c’est une incitation à ne pas déclarer les accidents de travail pour que la direction puisse avoir bonne conscience entre autres. La CGT n’a eu de cesse, pendant les réunions de négociation d’affirmer qu’elle ne marchandera pas la sécurité.

Pendant les quatre réunions de négociations, nous avons revendiqué l’augmentation de la prime d’intéressement pour atteindre les 4,5% de la masse salariale, une vrai prime de bonne fin de révision et de discuter d’une politique de sécurité à mettre en place dans le groupe en dehors de cet accord.

En lieu et place, la direction augmente le seuil de l’EBITDA de déclenchement de la prime à 199,5 millions d’euro (réalisé 2011 :195 millions d’euro), confirme que les jours de grèves sont pris en compte dans les arrêts fortuits et que la sécurité reste un critère pour l’intéressement.

En faisant passer cet accord à la consultation du CCE du 28 juin 2012 car il faut le faire valider en instance avant le 30 juin 2012 puis en tenant une ultime réunion aujourd’hui, la direction continue son dénigrement des instances représentative du personnel et de ses délégués. La FNME-CGT n’a toujours pas reçu à ce jour cet accord ou projet d’accord présenté en CCE.

La CGT n’ira pas à cette dernière négociation. L’avis du CCE étant rendu, l’accord ne peut pas être modifié dans ses grandes lignes et donc nos revendications pas prise en compte.

Dans le contexte actuel, il est hors de questions pour la CGT de faire un chèque en blanc à cette direction. Rappelons que c’est un accord triennal et qu’elle nous avait annoncé un plan social déguisé il y a peu. Quand on voit le mépris de celle-ci envers les salariés, la désinformation dans ses communiqués, son plan E.on 2.0 pour la centralisation des fonctions supports et l’incertitude quand à notre avenir, visiblement nous n’avons pas la même vision du dialogue social que cette direction.

La CGT ne signera pas cet accord ! elle revendique une vrai politique de sécurité, une prime d’intéressement correspondant à un réel partage des richesses créée par le travail des salariés et une prime de bonne fin de révision digne de ce nom.

La CGT appelle l’ensemble des salariés de la SNET et d’E.on en France à rester vigilant et mobilisé dans les jours, semaines et mois à venir, pour qu’un réel dialogue social s’instaure, pour nos emplois et nos sites.

LA CGT UNE FORCE A VOS COTES ET POUR TOUS !

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !