Liste des auteurs

article paru dans Le Figaro le 8 avril 2006

Accord gazier entre la Russie et l’Arménie

samedi 8 avril 2006
énergie Gazprom vient de gagner une nouvelle manche dans sa conquête d’opérateurs énergétiques dans d’anciennes Républiques soviétiques.

L’ARMÉNIE vient de céder son gazoduc Arménie-Iran, encore en l’état d’achèvement, au géant russe en échange d’un gel du prix du gaz pour Erevan jusqu’en 2009.

Le monopole russe avait prévenu l’année dernière qu’il allait augmenter ses tarifs pour l’Arménie, dernier pays de l’ex-URSS dans le Caucase sud resté proche de Moscou . Gazprom vient de s’engager à modérer cette hausse en maintenant ses tarifs à 110 dollars les milles mètres cubes jusqu’à fin 2008 alors que le prix actuel est de plus de 230 dollars pour l’Europe occidentale, y compris l’Ukraine ].

Cet accord stabilise donc la facture énergétique de l’Arménie. Mais il lui fait en contrepartie renoncer à une réelle possibilité de diversification de ses approvisionnements énergétiques.

Accès vers les marchés européens

L’accord ne fait pas non plus l’affaire de l’Iran pour qui ce futur gazoduc constitue un accès vers les marchés européens. Après cet accord « l’or bleu » iranien devra transiter par le réseau de transport du monopole russe. Un passage obligé qui ne fait certes pas l’affaire de l’Iran mais dont Téhéran doit s’accommoder, la Russie étant un allié dans le bras de fer nucléaire qui l’oppose à l’Occident.

Le gagnant de l’opération est Gazprom qui verrouille un peu plus les canalisations de gaz vers l’Ukraine et la Géorgie, deux pays sortis de l’orbite de Moscou.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !