Liste des auteurs

Frédéric De Monicault | le Figaro le 18.01.2008

Après l’éolien, Areva mise sur la biomasse

samedi 19 janvier 2008 par Frédéric de Monicault
Le groupe nucléaire prend le contrôle du brésilien Koblitz, spécialisé dans cette source d’énergie.

Pour Areva, il n’y a pas que le nucléaire qui compte. Le groupe français leader mondial du nucléaire civil l’a souvent dit et répété : il entend bien se développer dans toutes les sources d’énergie ne produisant pas de CO2. Un éventail dont l’éolien et la biomasse (l ire encadré) font partie au premier chef. C’est donc dans cette perspective d’élargir sa gamme que le groupe dirigé par Anne Lauvergeon a annoncé hier le rachat du groupe brésilien Koblitz, spécialisé dans les systèmes électriques, l’ingénierie et la gestion de projets dans la biomasse et l’hydraulique.

Le montant de l’opération n’a pas été communiqué. Pour 2008, Koblitz annonce un carnet de commandes de 80 millions d’euros, dont 90% ont déjà été réalisées. La société dispose par ailleurs de 2 000 mégawatts de puissance installée. De son côté, Areva va consolider sa position dans un pays où il a réalisé en 2006 un chiffre d’affaires de 211 millions d’euros. D’une certaine manière, avec la prise de contrôle de Koblitz, Areva persiste et signe. Voici près d’un an, le groupe nucléaire avait obtenu des contrats pour la construction de six centrales biomasse, quatre au Brésil et deux en Thaïlande, pour un montant supérieur à 70 millions d’euros.

Deux ans pour une centrale

Le portefeuille de l’entreprise dans ce domaine compte une douzaine de projets dans quatre pays, la France, l’Allemagne, l’Inde et, bien sûr, le Brésil, où Koblitz apportera son expertise. La construction d’une centrale biomasse nécessite environ deux ans (pour une puissance moyenne de 20 à 30 mégawatts). C’est donc à l’horizon de février 2009 que la totalité des projets devraient être concrétisés.

Certes, le renouvelable pèsera toujours très peu dans l’activité d’Areva, mais il présente l’avantage de pouvoir répondre à la demande de certains gros clients de disposer d’un mix énergétique élargi. Par ailleurs, la filière renouvelable représente un débouché supplémentaire pour la branche Areva T & D (transmission et distribution), spécialisée en particulier dans toutes les problématiques de raccordement au réseau.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !