Liste des auteurs

La Tribune.fr - 11/10/07

BP se restructure pour "combler son retard de performance"

jeudi 11 octobre 2007

Le géant pétrolier britannique se réorganise pour faire face à la concurrence, et à la hausse des coûts de production. Le groupe, qui a connu de graves problèmes de sécurité et d’organisation, ne comprendra plus que deux divisions.

BP est bien déterminé à renouer avec la croissance. Le groupe pétrolier britannique a annoncé jeudi 11 octobre un plan de restructuration destiné à "combler son retard de performance" avec ses concurrents. L’idée d’une restructuration et d’un changement culturel au sein de BP avait été évoquée cet été, afin de soutenir l’efficacité opérationnelle du groupe.

Le directeur général du groupe, Tony Hayward, qui a pris les commandes du groupe en mai dernier, a indiqué que le nouveau BP ne comprendra plus que deux segments d’activité : l’exploration et Production et la raffinerie et marketing. Le troisième segment, gaz, énergie, sera incorporé au sein des deux premières divisions.

Tony Hayward, a présenté le plan qui vise notamment à réduire les niveaux de coûts excessivement élevés du groupe pétrolier britannique, mais aussi à accroître le chiffre d’affaires. "La performance de BP a été pénalisée par rapport à nos concurrents, depuis trois ans. Cette performance a été faible car nous ne sommes pas assez solides et notre organisation est trop complexe", a estimé le patron du groupe.

De plus, le groupe indique que l’infrastructure même de la société sera revue en profondeur, avec une décentralisation de certaines fonctions. "Cette évolution fait suite à six mois d’analyse de la société et de ses performances" qui ont montré une trop grande complexité, selon BP. Le groupe doit notamment faire des progrès concernant la sécurité.

Cette décision de changer en profondeur fait notamment suite à un troisième trimestre marqué par les problèmes d’exploitation de la raffinerie américaine de Whiting (près de Chicago), et la réparation de celle de Texas City. L’explosion de la raffinerie de Texas City avait fait 15 morts et 170 blessés en mars 2005, à cause d’erreurs internes reconnues par le groupe.

"Notre problème n’est pas la stratégie en tant que telle, mais dans son application", insiste le directeur général du groupe. Le groupe espère que son chiffre d’affaires rattrapera celui de ses concurrents au quatrième trimestre.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !