Liste des auteurs

AFP / 21 mai 2013

Batho : le gouvernement soutient le redémarrage de la centrale d’Hornaing

mercredi 22 mai 2013

Le gouvernement soutient le redémarrage de la centrale à charbon d’Hornaing (Nord) après une décision de justice ordonnant à son exploitant EON France de poursuivre l’activité jusqu’à fin 2015, a déclaré mardi la ministre de l’Energie Delphine Batho.

Le gouvernement souhaite que la décision de justice s’applique et que l’accord qui avait été signé en 2010 entre le groupe EON et les organisations syndicales prévoyant le maintien de l’activité jusqu’en 2015 s’applique et soit respecté, a dit Mme Batho, interrogée par le député communiste du Nord Jean-Jacques Candelier lors des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale.

La cour d’appel de Douai, saisie par les syndicats, a ordonné le 5 mai à EON France de poursuivre l’activité de sa centrale, qui emploie 86 salariés et se trouve à l’arrêt depuis deux mois.

Lors d’un accord de fin de conflit passé en 2010, EON s’était engagé à ne pas fermer avant 2015. Mais EON France ayant finalement pris la décision d’arrêter la centrale en septembre dernier, la cour d’appel de Douai a estimé qu’EON avait manqué à son engagement.

Sollicitée par l’AFP, la filiale française du groupe allemand n’a pas réagi dans l’immédiat.

EON avait également abandonné en septembre un projet de centrale au gaz (à cycle combiné) à Hornaing, en mettant en avant le manque de rentabilité actuelle des centrales au gaz en Europe et la priorité donnée à d’autres investissements.

Cet exemple illustre la difficulté dans laquelle est l’Union européenne aujourd’hui, où le charbon devient plus rentable que le gaz faute d’un prix important du CO2, a reconnu Delphine Batho. C’est pourquoi nous souhaitons qu’un prix du CO2 à horizon 2030 soit fixé, a-t-elle expliqué.

Huit groupes européens du gaz et de l’électricité, emmenés par le patron de GDF Suez Gérard Mestrallet, ont lancé mardi un appel solennel à l’Europe pour l’alerter sur les difficultés du secteur et notamment sur l’absence de rentabilité des centrales au gaz, pourtant jugées nécessaires pour pallier la production intermittente de l’éolien et du solaire.

Cet appel est lancé alors que les chefs d’Etat européens se réunissent mercredi à Bruxelles pour un sommet largement consacré à l’énergie.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !