Liste des auteurs

L’Humanité du 29 janvier 2007 | Sébastien Ganet

Bénéfices à contre-emploi

lundi 29 janvier 2007 par Sébastien Ganet
Finance . Les résultats 2006 s’annoncent moins florissants qu’en 2004 et 2005, mais les groupes s’emploient à maintenir leur niveau de rentabilité.

En pleine atonie salariale, le CAC 40 continue de grimper. Sur fond de publications des résultats financiers, l’indice parisien a flirté jeudi en séance avec les 5 645 points (niveau qu’il n’avait plus atteint depuis mai 2001). De grands groupes ont commencé à publier des estimations de leurs comptes 2006. Saint-Gobain a retenu l’attention. Le groupe de matériaux technologiques et de construction affiche un chiffre d’affaires en augmentation de 19 % (à 42 milliards d’euros) et un bénéfice net en hausse de 33 % (à 1,7 milliard d’euros). À titre indicatif, le salaire moyen par tête dans l’industrie et la construction n’a augmenté qu’entre 2,3 % et 3,2 % en 2006 (source : ACOSS-Stat conjoncture, 3e trimestre 2006). Le groupe Saint-Gobain présente là ses performances financières parmi les plus élevées alors que Jean-Louis Beffa cède sa place de PDG à Pierre-André de Chalendar. La stratégie du groupe consiste actuellement à vendre certaines branches. Celle des flaconnages doit être cédée à un fonds d’investissement sur la base d’une valeur de 690 millions d’euros.

Pour le secteur des spiritueux, le groupe Pernod-Ricard a vu son titre augmenter la semaine dernière suite à la publication d’une hausse de son chiffre d’affaires à 3,5 milliards d’euros au premier semestre 2006-2007. Le groupe a aussi maintenu une prévision de « croissance à deux chiffres » de son bénéfice annuel, alors que l’évolution du salaire mensuel de base (toutes catégories confondues) dans les industries alimentaires et des biens de consommation, a plafonné à 2,6 % en 2006. Côté cosmétiques et luxe, L’Oréal a annoncé une croissance de son chiffre d’affaires annuel de près de 9 % (à près de 16 milliards d’euros). PPR affiche de son c té une croissance de 6 % de son chiffre d’affaires à 18 milliards d’euros en 2006.

Par contre, le titre Alcatel-Lucent a décroché en Bourse. L’action a été largement vendue suite à un avertissement sur ses résultats. Air Liquide, groupe spécialisé dans les gaz industriels a affiché une croissance de 5 % de son chiffre d’affaires (11 milliards d’euros) en 2006. Le groupe confirme toutefois un objectif de croissance du bénéfice net de 11 % en 2006, soit le même niveau de progression qu’en 2005. Enfin, STMicroelectronics affiche 51 % de progression de son bénéfice net à 276 millions de dollars au quatrième trimestre mais table sur une baisse pour le trimestre en cours.

Dans l’ensemble, les résultats des entreprises du CAC 40 sur l’année 2006 ne devraient pas progresser comme en 2004 et 2005. Les analystes, sur les marchés actions, semblent s’orienter vers une année 2007 beaucoup plus sélective en terme de choix de portefeuille. Malgré des résultats financiers et une rentabilité largement positifs, les groupes cotés, pour séduire les marchés, pourraient annoncer des restructurations. Le groupe Lagardère, dans le contexte particulier des médias, a ainsi concrétisé jeudi un vaste remaniement de ses activités, dont la suppression de 10 % de ses effectifs.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !