Liste des auteurs

un article de Pierre-Henri Lab paru dans l’Humanité du 6 février 2006

Bolkestein avant l’heure

lundi 6 février 2006 par Pierre-Henri Lab
Emploi . Une entreprise polonaise sous-traitante d’Alstom payerait ses salariés « entre 2 et 3 euros de l’heure ».
La FNME CGT et l’Union départementale CGT des Yvelines dénoncent « l’application de la directive Bolkestein avant l’heure » qui, selon elles, est mise en oeuvre à la centrale thermique de Porcheville. Pour assurer la sécurité d’approvisionnement en électricité de la région parisienne, EDF a décidé le redémarrage de deux groupes de production d’électricité en 2006 et 2008. Dans ce cadre « entre 500 et 600 salariés de la sous-traitance externe » sont amenés à intervenir dans la centrale. Ressortissants de pays membres de l’Union européenne, ces salariés sont employés en application de la directive 96-71 concernant le détachement des travailleurs effectué dans le cadre d’une prestation de services. Selon Michel Lebouc, secrétaire du syndicat du personnel de la production transport énergie parisienne CGT, cette directive impose que « les conditions de travail et d’emploi des travailleurs détachés doivent être garanties par les conventions collectives des États membres dans lesquels s’effectue la prestation de travail ». Cette règle serait enfreinte à Porcheville. La CGT affirme avoir constaté d’importantes infractions. Ainsi une quarantaine de salariés polonais de l’entreprise ZREW sous-traitante d’Alstom seraient « payés entre 2 et 3 euros à l’heure » et seraient « hébergés à plus de 40 kilomètres de leurs lieux de travail (...) avec pour couchage un simple matelas à même le sol, dans des appartements exempts de tout meu- ble ». La CGT a rendu public le 1er févier dernier le contrat de travail des salariés polonais et des photos témoignant de leurs conditions d’hébergement. L’or- - gani- sa- tion, qui doit rencontrer aujourd’hui la direction du centre EDF, exige « le respect des règles édictées par la directive 96-71, le paiement aux salariés des sommes dues en application de ces règles ». Elle met également en garde contre « toute tentative de représailles contre les salariés polonais » et n’écarte pas de « recourir en justice ».
Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !