Liste des auteurs

Un article de Julien Balboni paru dans l’Humanité du 14 juin 2005

« Bolkestein des mers » à l’oeuvre

mardi 14 juin 2005 par Julien Balboni
Les marins n’entendent pas laisser la compagnie Irish Ferries licencier ses salariés pour embaucher des équipages sous-payés.

Après onze heures d’attente, le ferry et son millier de passagers ont pu toucher terre. Une intersyndicale anglo-irlando-française (CFDT, CGT, Situp et RMT) avait bloqué vendredi un navire de la compagnie Irish Ferries au large de Roscoff (Finistère) pour manifester contre les pratiques sociales de cette société. Quelques centaines de marins réclamaient « un code de bonne conduite pour le transport fret et passager transmanche ».

« L’Irish Ferries a profité du flou juridique pour adopter un pavillon des Bahamas. Ils ont licencié 187 de leurs marins irlandais pour embaucher des marins estoniens, lituaniens, maliens et philippins, payés beaucoup moins cher. Ceux-ci coûtent à l’entreprise entre 1 et 4,50 euros de l’heure, contre 15 euros pour les Irlandais. Profitant de cette marge, l’Irish Ferries s’est lancée dans le transport low-cost de passagers », accuse Jean-Paul Cordell, secrétaire général adjoint de la CFDT maritime de Bretagne. « Nous allons poursuivre nos actions de harcèlement contre Irish Ferries, jusqu’à pourrir leur saison », prévient-il. Ces mêmes marins avaient déjà bloqué un ferry de l’Irish Ferries au large de Cherbourg, le 23 mai dernier.

Le noeud du problème : la mise en oeuvre du RIF (régime international français), surnommé le « Bolkestein des mers », voté à l’Assemblée le 16 avril dernier, malgré les hauts cris de milliers de marins. Ce régime prévoit un quota de marins communautaires sur chaque bateau battant pavillon français (25 à 35 %). Les autres seront extra-communautaires, payés selon le Code du travail de leur pays d’origine, que l’on imagine assez peu contraignant...

Les syndicats demandent que « sur les lignes intra-communautaires, les conventions collectives des compagnies nationales s’appliquent sur un des pays desservis ». En d’autres termes, que les navires irlandais battant pavillon bahaméen et convoyés par un équipage estono-malien ne « cassent » plus le marché...

Les syndicats devraient bientôt être reçus par le nouveau ministre des Transports, Dominique Perben. Ils se réuniront jeudi 16 juin à Cherbourg pour présenter leurs revendications précises. Notamment un projet de directive européenne sur le trafic intracommunautaire.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !