Liste des auteurs

Un article de Alain Raynal paru dans L’Humanité le 9 janvier 2006

Bolkestein roule aussi en camion Giraud

lundi 9 janvier 2006 par Alain Raynal
dumping . Le transporteur routier, acheté par un fonds d’investissement en juillet, ferme ses établissements du Sud-Ouest employant 110 personnes. Rencontre avec les syndicats.

Les cent dix salariés, dont quelque soixante-huit conducteurs de camion, que totalisent les deux établissements situés à Sainte-Eulalie (Gironde) et à Tarnos (Landes), ont appris la mauvaise nouvelle quelques jours avant Noël. Giraud International, l’un des plus importants groupes français de transport routier international de marchandises, a décidé de fermer les deux sites composant sa filiale Sud. Confronté à des pertes financières, cet acteur du transport routier, qui emploie environ 1 500 personnes en France, a été acheté en juillet dernier par le fonds d’investissement Walter Butler Capital Partners, le même qui s’est engouffré dans l’ouverture du capital de la SNCM.

« Délocalisés sur place »

Parmi les motifs avancés, la direction de Giraud International met en avant : « une vive concurrence de transporteurs étrangers en provenance de pays où la législation est plus favorable à la réalisation de profits ». Avec la libéralisation totale en Europe du déplacement de marchandises et de biens, avec l’ouverture à de nouveaux pays entrants sans harmonisation sociale par le haut, les conducteurs français sont mis en concurrence avec des chauffeurs de pays dont le SMIC ne dépasse pas 500 euros comme au Portugal, voire 300 en Pologne ou en Lituanie.

« Dans le secteur du transport, nous subissons chaque jour ce qu’ils cherchent à généraliser avec la directive Bolkestein. Des collègues étrangers travaillent dans des conditions inhumaines et nous, on nous licencie », dénonce Daniel Motut, conducteur, secrétaire du comité d’entreprise de Giraud Sud et délégué syndical CGT. Cette situation était prévisible, estime son collègue Primi Estar, agent d’exploitation sur le site de Tarnos et délégué syndical CFDT. « On a été délocalisé sur place », résume-t-il. Et d’expliquer : « Depuis 2003, ils nous ont dit que pour sauver Giraud, il fallait quitter l’entreprise avec des primes, pendant ce temps ils nous remplaçaient par des sous-traitants et la holding du groupe s’organisait dans les pays entrant en Europe. » Giraud International a ouvert, ces dernières années, des antennes en République tchèque, en Slovaquie, en Russie mais aussi en en Pologne, en Lettonie, en Hongrie... Les deux syndicalistes s’insurgent d’autant plus contre la direction Giraud qu’elle est très vite devenue actrice de cette mise en concurrence destructrice au plan européen. « À une époque, ils se sont tous plaints de Willy Betz, mais ils sont tous devenus des Willy Betz. »

De prestataires en prestataires

À l’identique des grands groupes de transports internationaux, soulignent-ils, Giraud International s’est positionné ces dernières années comme société organisatrice de transport sur des longues distances Le déplacement étant alors de plus en plus confié à des tractionnaires étrangers (essentiellement portugais pour le site de Tarnos) utilisant eux-mêmes des chauffeurs d’autres nationalités encore plus surexploités. Si les prêts de main-d’oeuvre sont interdits par la législation française, le recours aux prestataires de services est en revanche autorisé. Giraud International a réactivé Focus, une de ses filiales chargée, comme affréteur, de gérer l’interface avec les tractionnaires à bas coût. « Le groupe organise la concurrence y compris en interne. Giraud propose des prix bas qu’il n’est même pas capable d’accepter pour ses propres camions, nos contrats de travail sont supprimés mais les remorques et les contrats commerciaux sont toujours là », critique Daniel Motut. Des remorques Giraud roulent toujours sur les autoroutes pour le compte de Walter Butler, mais 110 chômeurs de plus sont jetés sur le bord du chemin entre Tarnos et Sainte-Eulalie.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !