Liste des auteurs

a Tribune.fr - 05/03/07

Bruxelles autorise Areva à acheter REpower, également convoité par l’indien Suzlon

lundi 5 mars 2007
Le feu vert de la Commission européenne ne signifie pas pour autant que le champion français du nucléaire va emporter la mise. Car l’indien Suzlon s’est également mis sur les rangs avec une offre d’un montant supérieur.

La Commission européenne a donné son feu vert ce lundi au rachat du fabricant allemand d’éoliennes REpower Systems par le français Areva. La Commission a examiné cette opération dans le cadre d’une procédure simplifiée, ce qui signifie qu’elle ne posait pas, a priori, de problème sérieux de concurrence.

Le 22 janvier, Areva avait annoncé le lancement d’une offre publique amicale sur REpower Systems, dont il détient déjà 29,99%, afin de se renforcer dans l’éolien. L’offre, à 105 euros par action, valorise l’allemand à 850 millions d’euros.

REpower, dont 44,58% du capital est flottant, est l’un des principaux acteurs européens de l’industrie éolienne, spécialisé dans la technologie des turbines à forte puissance, particulièrement adaptée à l’offshore.Il emploie 740 personnes et prévoit un chiffre d’affaires de 450 millions d’euros pour 2006. Outre le marché allemand, le groupe est implanté sur plusieurs marchés européens, en France notamment, et poursuit des plans de développement en Inde, en Chine et aux Etats-Unis.

Reste que ce feu vert de Bruxelles est loin de signer la concrétisation de ce rachat. Car REpower est aussi convoité par le fabricant d’éoliennes indien Suzlon Energy qui a fait, le 9 février dernier, une offre nettement supérieure à celle d’Areva, à 126 euros par action REpower, ce qui valorise le capital de ce dernier à 1,02 milliard d’euros. Il dispose pour son offre d’achat du soutien du groupe diversifié portugais Martifer, deuxième actionnaire de REpower avec une participation de 25,4%. L’ensemble de la transaction sera toutefois financé par le groupe indien/

Le but affiché par le fabricant indien, numéro six mondial du marché des éoliennes, est de hisser à court terme le groupe issu d’un mariage avec REpower "au rang de numéro 3 mondial de notre branche". En cas de réussite de l’opération, Sulzon Energy s’est engagé à maintenir le siège de REpower en Allemagne, à Hambourg (Nord) et à embaucher dans le pays de 100 à 200 personnes hautement qualifiées d’ici 2009.

Qui l’emportera entre Areva et Suzlon ? Le groupe indien, qui,a lui, reçu le feu vert des autorités allemandes à son projet de rachat de REpower, s’est dit en tout cas ouvert à des discussions avec le champion français du nucléaire. Mais aucun contact n’aurait encore été établi.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !