Liste des auteurs

AFP le 30.11.2012

Budapest va acquérir les activités gazières d’EON en Hongrie

lundi 3 décembre 2012

Le gouvernement hongrois a annoncé vendredi la signature d’une lettre d’intention avec EON prévoyant la cession des activités gazières du groupe allemand à la société publique locale MVM, a annoncé un porte-parole des services du Premier ministre.

Le Premier ministre conservateur Viktor Orban et le patron d’EON Johannes Teyssen ont paraphé le document, prévoyant un transfert des activités d’EON dans MVM dans le cadre d’un contrat de vente d’actions devant être finalisé vers le 15 décembre et signé le 31 janvier au plus tard, a-t-il indiqué. MON ACTIVITÉ

Aucun détail financier n’a été dévoilé.

"La Hongrie fait tout son possible pour garantir sur le long terme une sécurité des approvisionnements en énergie, et souhaite pour cette raison étendre les activités du groupe public MVM dans le domaine du commerce du gaz et les augmenter dans le domaine du stockage", a-t-il précisé.

Le gouvernement avait déjà évoqué ses intentions en août. "Le gouvernement considère le rachat possible de la firme EON en Hongrie comme une question d’intérêt stratégique", avait indiqué Tibor Navracsics, ministre de la Justice et vice-Premier ministre.

Le chef du gouvernement avait lui aussi évoqué la question, au détour d’un discours.

Le gouvernement a "racheté les actions de MOL (société gazière et pétrolière hongroise) aux Russes, une partie de la société des Eaux aux Français, la société de poids lourds Raba aux Malais et le club de foot Ferencvaros aux Anglais... nous rachèterons EON en un rien de temps aux Allemands !", avait-il lancé.

EON avait acheté une participation majoritaire dans la branche gazière de MOL en 2005 pour 2,1 milliards d’euros. A l’exception de l’année 2007, ces activités ont toujours été déficitaires.

Le précédent gouvernement hongrois du technocrate Gordon Bajnai avait essayé de racheter cette part à EON pour 800 millions d’euros, prix jugé insuffisant par le groupe allemand.

Les activités gazières d’EON en Hongrie représentaient un chiffre d’affaires de 1,95 milliard d’euros en 2011, celles du concurrent MOL -dont l’Etat détient 21,2%- 1,53 milliard d’euros, selon les chiffres publiés par les groupes.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !