Liste des auteurs

GC | La Provence du 16.10.2009

Centrale Thermique en grève et inquiétude pour l’emploi

lundi 19 octobre 2009

Dès 6 heures hier matin 80% des salariés de la centrale thermique de Gardanne étaient en grève. ils ont bloqué les quelques personnes se rendant à leur poste de travail. La production est donc stoppée pour 24 heures.

Jusqu’au premier octobre 35% des parts revenaient à Charbonnage de France et EDF. depuis cette date, la société allemande E.ON premier producteur d’électricité en Allemagne est d&étenteur de l’intégrité des parts de la Socoété Nationale d’Electricité Thermique (La SNET). et c’est là que le bas blesse.

Pour la CGT , les annonces faites en octobre vont à l’encontre des souhaits formulés par les employés. La tranche 4 (400 MW) [1] fermerait en 2012 et un premier plan social viserait 58 salariés. Sept mutations seraient proposées. Le Délégué de la CGT, Nadir Hadjali, rappelle : "On nous avait promis en 1993 un groupe charbon de 600 MW et en 2003 , la création d’un groupe à cycle combiné gaz 400 MW. Il y a eu beaucoup d’ambition dans les projets mais ils ont été abandonnés. ".

65 salariés de moins en 2012

Actuellement , le site de Gardanne compte 170 salariés statutaires et eviron autant de sous traitants. Selon les plans de la dfirection, insiste le délégué, 65 salariés ne feraient plus parti du site dès 2012. Claude Jorda, conseillé Général du Canton, était présent sur le site dès 6h. Il soutient l’action des grévistes de façon inconditionnelle.

La direction du groupe, elle, se veut apaisante et explique de ne jamais avoir évoqué de plan social : " nous sommes très attachés au site de Gardanne. Le dialogue social est ouvert et des éléments complémentaires seront apportés pendant la réunion de lundi. Nous sommes l’une des rares entreprises à n’avoir jamais mis quelqu’un à la porte"

Richard Maillé , député de la circonscription explique qu’il a "toujours fait en sorte que le cabinet du ministre de l’industrie soit tenu informé de ce qui se passe sur le site de la centrale de Gardanne. La pérénnité du site est garantie jusqu’en 2025 avec la tranche 5 (618MW) d’autant plus qu’en 2008, il y a eu la mise en service des équipements de dénitrification et de désulfuration sur la tranche 5."

Et de compléter : "Je suis le député de tous et je suis prét à recevoirune délégation d’ouvriers de la centrale s’il le souhaite à partir du moment où l’entretien se déroule dans un bon esprit et de façon constructive."

[1] note du webmestre : en fait 250 MW

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !