Liste des auteurs

Un article de Fanny Doumayrou paru dans L’Humanité du 17 janvier 2006

« Cette convention UNEDIC n’a aucune crédibilité »

mardi 17 janvier 2006 par Fanny Doumayrou
Assurance Chomâge. Les organisations de demandeur d’emplois contestent le texte qui doit être approuvé demain par le patronat, la CFDT, la CFTC et la CGC.

Les organisations de chômeurs AC !, APEIS, MNCP et CGT chômeurs ont exprimé hier, lors d’une conférence de presse commune, leur opposition à la convention d’assurance chômage négociée fin décembre et approuvée par le patronat, la CFDT, la CFTC et la CGC. « C’est un nouveau recul pour les chômeurs puisque 150 000 personnes vont voir leur indemnisation réduite, et 36 000 vont être exclues du régime », a protesté Jean-Pierre Guenanten, délégué national du MNCP. « C’est une convention injuste, qui fait porter les deux tiers des économies sur les salariés avec ou sans emploi », a dénoncé Marc Moreau d’AC !, qui souligne que cet accord est minoritaire puisque la CGT et Force ouvrière, qui l’ont rejeté, représentent plus de 50 % des salariés aux élections prud’homales. « L’UNEDIC et cette convention n’ont aucune crédibilité, a estimé François Lequeux pour l’APEIS. Les syndicats qui signent un tel accord se tirent une balle dans le pied, comme l’a montré l’affaire des recalculés. Il faudrait mettre à plat le système de représentativité, pour faire une place aux chômeurs eux-mêmes. »

Demain, les partenaires sociaux doivent se retrouver pour examiner la retranscription juridique du protocole du 22 décembre sous forme de convention, et confirmer leur avis. La procédure d’agrément par le gouvernement prendra ensuite une quinzaine de jours. Elle comportera notamment une réunion du comité supérieur de l’emploi, à l’occasion de laquelle les organisations de chômeurs comptent se mobiliser.

Jeudi dernier, Annie Thomas (CFDT) a été élue pour deux ans à la présidence de l’UNEDIC . Parmi ses priorités, la dirigeante a annoncé la signature de la convention tripartite État-UNEDIC-ANPE qui entérinera le rapprochement entre les ASSEDIC et les ANPE , avec des guichets et des services informatiques communs, un dossier unique du demandeur d’emploi. Ensuite, les partenaires sociaux doivent se pencher sur une « remise à plat du système d’assurance chômage », selon l’engagement inscrit dans la dernière convention.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !