Liste des auteurs

Un entretien réalisé par Christelle Chabaud paru dans l’Humanité du 16 aout 2005

Claude Rasle, de la Mission ouvrière chrétienne.

mardi 16 août 2005 par Christelle Chabaud
Soixante-douze ans, prêtre-ouvrier... Enfin, plus exactement je suis à la retraite depuis quatre ans. Je suis admiratif devant la détermination de ces 427 salariés. Depuis quinze mois, ils tiennent tête à une des plus grosses multinationales du monde. Dans les églises du secteur, nous avons collé les affiches « Nestlé tue l’emploi à Marseille », et à la sortie de la messe nous faisons signer les pétitions de soutien. En fait, la mission ouvrière essaie d’aider à son niveau, concrètement... Comme tout le monde à Saint-Menet ! Car Nestlé, cela fait un bout de temps que ce n’est plus une entreprise, ici : c’est devenu une véritable culture locale. Dans la vallée de l’Huveaune, tout le monde connaît ou a connu un salarié de Saint-Menet. Et petit, chacun a visité l’usine de fabrication du chocolat avec son école primaire. Quand nous distribuons des tracts devant Casino, par exemple, les vigiles ferment les yeux et nous laissent faire, par solidarité avec les salariés. Au début, les clients ne s’arrêtent pas mais quand ils entendent « Nestlé », ils font demi-tour, viennent nous parler, se tenir au courant et offrir leur aide. Depuis dix ans, toutes les grosses entreprises du coin ont fermé, les unes après les autres. Nestlé, c’est la dernière et la plus symbolique ! Les gens se battront jusqu’au bout pour la garder. Je connais une vieille dame qui ne peut pratiquement plus marcher... Lors d’une manifestation en juin dernier, elle a absolument voulu marcher trois kilomètres, pour défendre les salariés bien sûr, mais aussi certainement ses souvenirs.
Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !