Liste des auteurs

Communiqué de presse de la FNME CGT du 20 février 2007

Conflit salaires AREVA NC : APRES UN MOIS DE CONFLIT AREVA STOPPE LES NEGOCIATIONS ET S’EGARE SUR LE CHEMIN DE LA REPRESSION

mardi 20 février 2007 par FNME-CGT

Malgré de bons résultats 2006, les salariés d’AREVA NC ne sont pas conviés au partage des fruits du succès. Dans le cadre de la négociation salariale, la répression fait suite aux fausses négociations. La direction essaie de "casser" les organisations syndicales, de les discréditer et d’opposer les salariés.

Assignation en référé avec la complicité du CEA, menaces de chômage technique, pressions de tous ordres sur les syndicats, propos inacceptables, voici un comportement d’un autre âge qu’on pouvait croire éradiqué. Eh bien non, AREVA relaie un patronat pur et dur, le MEDEF, qui existe bel et bien. Un patronat qui n’a qu’un objectif, faire du profit, un profit maximum en abaissant sans cesse le coût du travail significatif d’une maîtrise drastique du pouvoir d’achat des salaires, d’une remise en cause des conditions de travail et de la sécurité. Un patronat conforté dans son comportement par un gouvernement totalement acquis à ses orientations et qui agit d’ailleurs de la même manière avec le CEA.

Ce dossier met également en avant la "prédation" du gouvernement sur les résultats d’AREVA]. En effet par des jeux d’écritures, le CEA, au travers des dividendes qu’il perçoit, voit sa subvention diminuer d’autant.

Arrêtons le massacre, le monde du travail, notamment dans le nucléaire, a besoin d’autre chose, d’une autre image.

Nous sommes bien loin de certaines déclarations qui font de l’entreprise un lieu d’épanouissement que se soit dans l’industrie ou dans la recherche. Que valent ces multiples chartes vantant une certaine déontologie ?

Les salariés, acteurs du quotidien, sauront juger le temps venu des comportements des uns et des autres.

Ce sont de négociations sur leurs légitimes revendications dont les salariés ont besoin. Ils ne se laisseront pas détourner de cet objectif pour lequel il est temps qu’un vrai dialogue social s’instaure.

Suite à la rupture des négociations, le CE extraordinaire doit être une nouvelle étape pour la mobilisation des salariés.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !