Liste des auteurs

Article de Paule Masson paru dans L’Humanité du 14 août 2006

Croissance : autosatisfaction gouvernementale

lundi 14 août 2006 par Paule Masson
Économie . Le PIB progresse de 1,2 % au deuxième trimestre. Un résultat entravé par l’augmentation des prix, qui plombe le pouvoir d’achat.

À son tour, le premier ministre Dominique de Villepin s’est réjoui hier, dans un entretien au Journal du dimanche, des « signaux encourageants » de la croissance économique. Avant lui, Thierry Breton, ministre de l’Économie et des Finances, avait qualifié de « tout à fait exceptionnels » les chiffres annoncés par l’INSEE vendredi dernier. Selon l’institut de statistiques, le produit intérieur brut français a augmenté de 1,1 % à 1,2 % au deuxième trimestre, après 0,5 % au premier et seulement 0,2 % fin 2005. Le taux de progression trimestriel apparaît comme un des plus importants depuis la fin 2000 et permet au gouvernement de maintenir sa prévision annuelle de 2,5 % de croissance.

« L’économie française va mieux. Elle va bien. Elle va même très bien », s’est enflammé le ministre de l’Économie, assurant que « c’est la raison pour laquelle le chômage baisse autant en France ». Volontariste, Thierry Breton a affirmé que « plus de 200 000 emplois » allaient être créés en 2006, dont 80 % dans le secteur privé, et assuré que le pouvoir d’achat des Français était au plus haut depuis six ans.

Une affirmation contestée par les syndicats, qui comptent faire des salaires et du pouvoir d’achat une de leurs principales revendications de la rentrée. En effet, alors que le patronat ainsi que l’État traînent les pieds pour augmenter les salaires des fonctionnaires, entérinant souvent des revalorisations en deçà ou juste au niveau de l’inflation, les prix, eux, subissent de belles envolées. À l’augmentation régulière des loyers depuis plusieurs années est venue s’ajouter la facture pétrolière, en fioul et carburants. Les prix à la pompe ont pris plus de 10 % depuis le début de l’année. À partir de demain, EDF est autorisée à augmenter les tarifs d’électricité de 1,7 % pour les particuliers. Le coût des transports en commun pèse aussi plus lourd dans le porte-monnaie avec les augmentations de juillet (1,9 % sur la Carte orange). L’été se révèle chaud aussi pour les prix des fruits et légumes de saison.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !